Un navire romain découvert à Antibes

Partagez l'information

Nettoyage de l'épave romaine mise au jour dans le port antique d'Antibes (Alpes-Maritimes) en 2012.Le bois utilisé dans la construction du navire est de qualité moyenne : la coque est par endroits renforcée par des plaquettes de plomb maintenues par de petits clous.ARCHEOLOGIE

L’épave d’un navire romain a été découverte sur le chantier d’un parking à Antibes

Les archéologues explorent actuellement, sur 5 000 m², le fond du bassin portuaire antique qui s’est progressivement ensablé. Véritable dépotoir, il livre quantité d’objets – déchets rejetés depuis les bateaux au mouillage ou pièces de cargaison perdues lors des transbordements – et témoigne de la vie quotidienne des marins et du commerce maritime. Les couches de mobilier archéologique se succèdent depuis le IIIe siècle avant notre ère jusqu’au VIe  siècle de notre ère. Coulés dans les eaux de l’anse Saint-Roch, plusieurs dizaines de milliers d’objets de toutes sortes ont d’ores-et-déjà été exhumés, notamment des marchandises en provenance du pourtour du bassin méditerranéen. À eux seuls, ils illustrent le dynamisme du port antique et du commerce dans cette partie de la Méditerranée. En savoir plus sur le site de l’Inrap

Ce bateau, d’une vingtaine de mètre et vieux de XVIII siècle, pouvait transporter jusqu’à 120 tonnes de vin, poisson séché ou huile d’olive à travers la méditerranée. (Source France Télévision)

Reportage France 3 Côte d’Azur : lors d’un chantier de construction d’un parking, des archéologues ont découvert l’épave d’un bateau de commerce romian vieux de 2000 ans et des milleirs d’objets du quotidien. Des objet qui vont permettre de mieux connaîtres les échanges commerciaux en Méditerranée du temps temps des Romains.

Lire aussi

L’homme de Néandertal se soignait-il par les plantes ? | Histoire de la Médecine et de la Chirurgie | Scoop.it

L’homme de Néandertal se soignait-il par les plantes ?

Un site pour localiser les sites archéologiques

L’Inrap met en ligne ses archives

jeudi 30 août 2012

Laisser un commentaire