Eglise de Sainte-Gemmes-d’Andigné La demande de permis de démolir est déposée

Pocket
Article pouvant être lu en 3 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

ALERTE – PATRIMOINE RELIGIEUX

Reçu ce jour ce message de Jean-Louis Hannebert, Architecte des Bâtiments de France honoraire, concernant le sort de l’église de Sainte-Gemmes d’Andigné (Maine-et-Loire) :

Bonjour,

Je vous informe que la commune de Sainte Gemmes d’Andigné a déposé le 31 octobre 2012 une demande de permis de démolir pour l’unique église de la commune. La démolition peut donc intervenir à tout moment, la municipalité étant seule décisionnaire ( aucune consultation d’un service extérieur n’est requis )

Cette décision est d’autant plus regrettable que cette église est en bon état ;

Merci de diffuser cette erreur scandaleuse.

Cordialement

Jean Louis Hannebert« 

Lire aussi :

Un village au chevet de son église menacée de démolition Figaro 6 avril 2012

REPORTAGE – Polémiques et procédures asphyxient Sainte-Gemmes-d’Andigné, en Anjou, symbole de la vague de «déconstruction» qui secoue le patrimoine français. À Sainte-Gemmes-d’Andigné, en Anjou, les querelles de clocher assourdissent la bourgade, autrefois paisible, de leurs carillons malsonnants. La mairie veut démolir l’église. La décision a été votée, entérinée, figée dans un calendrier de réalisation si soudain que, à tendre l’oreille,… suite payante

L’église de Sainte-Gemmes-d’Andigné menacée La tribune de l’Art 17 février 2012

En même temps que nous apprenions la bonne nouvelle de cette annulation du permis de démolir, une autre association nous informait que, toujours en Maine-et-Loire, l’église néogothique de Sainte-Gemmes-d’Andigné, due à Alfred Tessier, le même architecte que Gesté (ill. 2), était à son tour menacée de destruction par la commune. L’affaire est à peu près identique et les arguments toujours les mêmes : l’église coûterait trop cher à restaurer – alors qu’elle n’est pas en état de péril – et la destruction-reconstruction (avec conservation du seul clocher – ill. 3) serait trop onéreuse. Bref, il n’y aurait pas d’autre solution que celle-ci.
Pour la reconstruction, l’investissement se chiffre à 2,2 millions d’euros.L’église de Sainte-Gemmes-d’Andigné va finalement être reconstruite Ouest France 10 novembre 2010

Quel devenir pour l’église de Sainte-Gemmes-d’Andigné, malmenée par le temps ? Depuis quelques années, la question était ouvertement posée dans la commune. Allait-on poursuivre une politique de travaux de rénovation ou allions-nous faire table rase et tout bonnement reconstruire sur site ?

Mardi soir, les élus du conseil municipal de Sainte-Gemmes-d’Andigné, après une phase d’étude et de réflexion, ont tranché. L’édifice sera détruit et reconstruit. Pour la seconde fois.

Le projet des conservateurs pour restaurer l’église de Sainte-Gemmes-d’Andigné Ouest France 15 octobre 2011

Conserver l’édifice en le restaurant, c’est le but poursuivi par l’association de sauvegarde de l’église de Sainte-Gemmes-d’Andigné. Un architecte angevin lui a présenté jeudi son projet : une restauration à l’identique. Il a proposé de réaliser les travaux en cinq phases. Le budget est estimé à 1,5 million d’euros, soit 30% moins cher que le projet de la municipalité qui soutient un programme de déconstruction-reconstruction. Suite

Lire aussi

église de Dreuil-Hamel Somme

Liste des églises menacées par département

Patrimoine : Tenir car le pire n’est pas toujours au rendez-vous

Patrimoine en question(s) n° 3 : la politique patrimoine et musée de la Ville de Paris est-elle « exemplaire » ?

(162 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)
Pocket

Tags:

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de