Journées Européennes des Métiers d’Art les 5, 6 et 7 avril 2013

Article pouvant être lu en 4 minute(s), hors éléments éventuels audio ou vidéo
Partages

 METIERS D’ART

Les Journées Européennes des Métiers d’Art (JEMA), coordonnées par l’Institut National des Métiers d’Art (INMA) et mises en oeuvre par les professionnels, les différentes instances régionales et les Chambres de métiers et de l’artisanat se tiendront les 5, 6 et 7 avril 2013 dans toute la France et en Europe

(Communiqué de presse) Pour les professionnels des métiers d’art, ces journées sont, en premier lieu, l’occasion de rencontres festives avec le public. Des ouvertures d’ateliers, de centres de formation, des rassemblements de professionnels ou encore des circuits thématiques sont organisés, souvent dans des lieux prestigieux patrimoniaux et de création. Aujourd’hui, ce rendez-vous annuel est devenu un moyen prisé et plébiscité par les professionnels qui veulent démontrer, preuves à l’appui, l’importance de leur place dans le paysage culturel et économique de notre pays, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’Hexagone. Ces entreprises métiers d’art irriguent nos territoires et sont un atout maître pour le rayonnement international de la France !Pour autant, l’environnement n’est pas simple pour les métiers d’art. Comment, en effet, assurer la pérennité de ces entreprises souvent fragilisées par la conjoncture économique ? Où trouver de nouveaux marchés et comment accompagner ces entreprises à l’export ? Comment préparer l’avenir et prévoir la reprise en formant aux gestes professionnels des jeunes en nombre suffisant ?

S’il est actuellement avéré que le « Fait-main français », porteur d’une identité forte et d’une créativité de haut niveau, attire sans cesse de nouveaux suffrages et s’exporte très bien, il est urgent d’apporter des réponses à ces questions sur l’avenir. Les Journées Européennes des Métiers d’Art se déroulent également pour faire émerger cette conscience et rappeler au public, comme aux différents acteurs du secteur, que la sauvegarde de l’excellence de nos 217 savoir-faire français est l’affaire de tous.

Ils sont archetiers, vitraillistes, batteurs d’or, joailliers, ébénistes, bottiers, graveur sur pierre, rentrayeurs, bombeurs de verre… artisans connus ou méconnus, Maîtres d’art, Maîtres artisans, Meilleurs Ouvriers de France, détenteurs du label EPV (Entreprise du Patrimoine vivant)… et pendant la durée des JEMA, ils seront là pour présenter au public venu à leur rencontre, la réalité quotidienne de leur métier et pourquoi pas, susciter des vocations !

À travers le thème retenu « Les métiers d’art se mettent en scène », les JEMA 2013 mettent en lumière le spectacle vivant qu’est le quotidien de l’atelier. Pendant trois jours, le public aura l’occasion de se plonger dans ces atmosphères d’ateliers si particulières.

Car, s’il est d’abord lieu de vie où se transmet le savoir-faire, l’atelier est également le centre névralgique de la création et de la production. C’est un espace d’odeurs, de lumières, de sons et de gestes mais aussi d’imagination. Un espace libre et inspiré où la nouvelle génération a su trouver sa place entre établis et ordinateurs. Lors de ces Journées dédiées à la mise en scène, les métiers plus discrets des arts du spectacle sont propulsés sur le devant de la scène : ceux qui oeuvrent dans les coulisses des théâtres ou des opéras… les perruquiers-posticheurs, costumiers, peintres en décor…

Initiée en 2012 avec la participation de la Belgique, de l’Espagne, de l’Italie, de la Lettonie et de la Suisse, la dimension européenne des JEMA se poursuit cette année avec, notamment l’Allemagne, le Luxembourg et la Hongrie qui rejoignent nos premiers partenaires. D’autres pays, également sollicités par l’Institut National des Métiers d’Art s’ajouteront à cette première liste.

L’Institut National des Métiers d’Art, structure de référence sous tutelle du ministère de l’Artisanat, du Commerce, du Tourisme, du ministère de la Culture et de la Communication et du ministère de l’Éducation Nationale coordonne cet événement à travers la France et fédère les différents pays européens participants.

En France, la manifestation est mise en oeuvre par des organisateurs régionaux en lien avec les collectivités territoriales et différents réseaux d’associations. 

Les Journées Européennes des Métiers d’Art sont organisées en partenariat avec l’Assemblée Permanente des Chambres de Métiers et de l’Artisanat, Ateliers d’Art de France, premier groupement professionnel des métiers d’art et le Fonds National de Promotion et de Communication de l’Artisanat. Pour la troisième année consécutive, la manufacture horlogère Vacheron Constantin est mécène de l’événement.

En savoir plus

 

Lire aussi

aperçu

Aurélie Filippetti : Pourquoi je veux rénover nos lois patrimoniales 

Vincent Berjot : Pourquoi une nouvelle loi sur le Patrimoine historique ?

La parabole des Tuileries ou l’effet multiplicateur de l’investissement culturel

Partages
(7 visites sur cette page selon le compteur Google Analytics installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Tags: ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *