La sacristie classée de l’Hôpital Laennec « détruite par erreur »

Partagez l'information

Laennec, permis modificatif  (photo Comité Laennec Turgot)PERIL – PATRIMOINE HOSPITALIER

La sacristie de la chapelle Laënnec, édifiée au XVIIIe siècle et protégée au titre des monuments historiques, a été « rasée par erreur« , il y a un an ! Le promoteur Allianz avait passé sous silence cette destruction

Il est vrai que sur ce site inscrit aux Monuments Historiques depuis 1975, et aux édifices classés MH depuis 1977, on ne compte plus les scandales.

En voici les trois principaux :

Le premier est la vente de la chapelle par l’AP-HP en 2002 et sa privatisation par son acquéreur, le Groupe Allianz, alors que son statut de nécropole la rendait inaliénable.

 

Le second était d’ordre moral car l’hôpital Laënnec, ancien hospice des incurables (comprenez les nécessiteux ou les pauvres) avait été fondé sur la générosité de mécènes dont les dépouilles reposent dans la chapelle. Comment un site fondé sur la charité publique au profit des plus démunis peut-il faire ensuite l’objet d’une banale spéculation immobilière. Il y a quelque chose d’insultant à les l’égard des « incurables » d’aujourd’hui…

Le troisième est l’opacité qui règne autour du chantier, fermé à la presse. Et apparemment à la conservation des Monuments historiques qui ne peuvent y contrôler l’exécution des travaux, d’où ce troisième scandale révélé par la Tribune de l’Art, hier : « une autorisation de travaux sur monuments historiques pour la « reconstruction de la sacristie , négligemment démolie, malgré son classement…

On pourrait ajouter à cela les permis modificatifs établis en novembre 2012, qui défigurent le site et donne un nouvel environnement, peu esthétique, à la fontaine égyptienne, rue de Sèvres…  La pression immobilière semble avoir obtenue raison sur tout autre considération…

Notons que près de 12 000 personnes ont signé la pétition du Comité Laennec Turgot à ce jour.

Sur le même sujet

Lire aussi

Quel avenir pour le Louvre des Antiquaires ?

Péril imminent pour l’église de Lialores dans le Gers

Saint-Aubin-du-Pavoil Les travaux de démolition de l’église ont commencé

 

 

 

 

 

 

Jeudi 3 janvier 2013

Une réponse pour “La sacristie classée de l’Hôpital Laennec « détruite par erreur »”

  1. Redigé par Comité Laennec-Turgot:

    Le Comité Laennec-Turgot remercie Benoit de Sagazan de relayer ainsi notre combat. Nous nous devons de réussir à obtenir auprès du propriétaire que la chapelle soit rendue au public parisien. Nous nous devons de réussir. Tant d’hôpitaux risquent très rapidement d’être vendus.

    Le Comité Laennec-Turgot et le public posent cette question :
    Pourquoi ne serait-il pas possible d’obtenir, au cœur de Paris une réalisation exemplaire comme c’est le cas dans d’autres villes de France telles que : Avignon, Bourges, Dôle, Lille, Toulouse etc. Ces réalisations démontrent parfaitement qu’un patrimoine public commun peut cohabiter avec un programme immobilier privé. Les nouveaux propriétaires connaissent exactement la valeur de ce que représente un patrimoine inaliénable et imprescriptible.
    Le groupe Allianz a une méconnaissance totale de la notion du mot Patrimoine , bien inaliénable et imprescriptible. La chapelle peut passer du domaine public au domaine privé mais son affectation est inaliénable et imprescriptible.

    Notre combat est un combat patrimonial pour les générations futures. David contre Goliath, le pot de terre contre le pot de fer.

Laisser un commentaire


Google Analytics Alternative