Les chantiers d’Aurélie Filippetti en 2013

Article pouvant être lu en 3 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

Ministère de la Culture et de la Communication – Paris, France FILIPPETTI – VOEUX A LA PRESSE

Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la communication, a prononcé ses voeux à la presse, le 24 janvier 2013. La ministre y a notamment rappelé sa décision de renouveler la loi de 1913 sur la protection du patrimoine…

N’y étant pas invité pour la première année, je n’ai eu connaissance de son discours que par voie de presse.

Voici, extrait de son discours, le bref passage qui concerne la politique patrimoniale du ministère de la culture en 2013 :

(…)   » sur le patrimoine, cette matière essentielle. Pourquoi c’est une matière essentielle ? Parce que c’est une matière là aussi populaire, qui nécessite une modernisation et une remise en cohérence des dispositifs législatifs : nous avons fêté le cinquantenaire de la loi Malraux sur le patrimoine, une grande loi qui a permis de préserver nos bâtiments, notre domaine, nos centres urbains mais aussi nos villages. Aujourd’hui ces outils nécessitent une adaptation et donc je présenterai une grande loi sur le patrimoine en 2013. »

Par ailleurs la ministre a également annoncé :

(…) « pour adapter nos outils de préservation et de valorisation du patrimoine, j’ai demandé aux professionnels de préparer un livre blanc sur l’archéologie préventive. »

… Avant d’insister sur un de « ses grands chantiers « , l’éducation artistique et culturelle :

 » La politique culturelle a été finalement, au fil des années, progressivement identifiée à la réalisation de grands équipements et on sait que certains ont eu tendance à réduire les politiques culturelles passées aux grands monuments laissés par les grands Présidents. Aujourd’hui, ces grands équipements résistent, et donc il faut assurer, après leur édification, leur activité. (…)

Je veux sortir de cette logique. Je veux un ministère sobre mais efficace, un ministère au service des gens, des politiques culturelles ou qu’elles se passent dans tous les territoires et quelque soit ceux qui les mènent, par exemple notamment les collectivités locales. Je mènerai mon action au profit des gens, là où ils se trouvent.

C’est évidemment pourquoi je suis très attachée à l’éducation artistique et culturelle. Parce que c’est évidemment une exigence démocratique, parce qu’il n’est pas supportable que certains jeunes, dans les quartiers ou ils vivent, puissent croire, qu’on puisse leur laisser croire, que la culture n’est pas pour eux. Cet enjeu nous mobilisera tous, au ministère de l’Éducation Nationale, comme au ministère des Sports, de la Jeunesse, de l’Éducation populaire et de la Vie associative, au ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche ou encore au ministère de l’Agriculture.

La concertation que Marie Desplechin a bien voulu animer se termine. Nous allons préparer, sur la base de ses travaux, un cahier des charges qui va permettre à tous les acteurs locaux de s’inscrire dans ces projets. Nous le présenterons, avec Vincent Peillon, au mois de février… Pour mettre en lumière ce qui répond à nos objectifs et ce qui existe déjà, j’ai engagé un « tour de France de l’éducation artistique et culturelle » : en une vingtaine d’étapes qui s’échelonneront d’ici la fin du printemps, je veux valoriser mais aussi expliquer ce que nous voulons proposer aux enfants et aux jeunes, et initier ce processus de généralisation qui est l’objectif rappelé par le Président de la République.

Ce gouvernement ne promet donc pas de construire une nouvelle pyramide du Louvre, mais une petite pyramide dans l’esprit de chaque enfant ! « 

Lire l’intégralité du discours

Lire aussi

Aurélie Filippetti :

Pourquoi je veux rénover nos lois patrimoniales

Vincent Berjot :

Pourquoi une nouvelle loi sur le Patrimoine historique ?

Commentaires via facebook
(30 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Tags: , , , , , , , , , , ,

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de