Vierzon et la vente d’églises

Article pouvant être lu en 6 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

EGLISE A VENDRE – VIERZON – CHER

Lu dans le quotidien Libération, le 29 janvier 2013 où l’on apprend que la vente d’églises n’est jamais simple et les polémiques pas toujours utiles à l’avenir des édifices religieux :

A Vierzon, la vente de l’église cloche

REPORTAGE Le diocèse entendait se renflouer en cédant un édifice. Une association musulmane était sur les rangs pour en faire une mosquée mais le chef d’une douteuse confrérie catholique, opposé à ce projet, a déjà signé une promesse d’achat.

Vierzon attend la neige. Dans l’église Saint-Eloi, l’air est, lui aussi, glacial. A l’entrée, une feuille annonce la collecte pour le chauffage. «Pour l’ensemble des bâtiments de la paroisse, les coûts de chauffage et l’électricité s’élèvent en 2011, à près de 20 500 euros», y lit-on. Le fidèle catholique est invité à mettre la main à la poche car la paroisse a du mal à boucler ses fins de mois. «Le diocèse renfloue», précise le curé, Alain Krauth, affable et accueillant. A son arrivée, en…

Suite payante ou dans l’édition papier du 29 janvier 2013

La vente d’édifices religieux, un marché en pleine expansion

L’Eglise et les communes de plus en plus enclines à céder des biens.

A l’aune du déclin du catholicisme, de l’état des finances de l’Eglise catholique et des collectivités locales, le nombre d’édifices religieux prochainement à vendre devrait exploser. Fondateur et animateur d’un site spécialisé sur le patrimoine religieux (Patrimoine.blog.pelerin.info), Benoît de Sagazan recensait, à la fin de 2012, 14 églises et 20 chapelles en vente à travers l’Hexagone.  La nature de ces biens immobiliers est très variable, du plus prestigieux ensemble patrimonial à…  

Lire la suite suite

Un bon article de ma consoeur Bernadette Sauvaget, malgré une légère confusion. L’ancienne chapelle des jésuites à Nantes n’est pas devenue une boite de nuit, mais, coupée dans le sens de la hauteur,  un magasin de meubles au rez-de-chaussée et un loft à l’étage. Il existe bien une boîte de nuit dans une ex-église à Nantes, mais il s’agit d’un autre édifice religieux, l’ancienne église Saint-Aubin ou Saint-Vincent, devenue aujourd’hui le Marlowe.

Bernadette Sauvaget nous éclaire sur cette énigmatique confrérie Saint-Eloi, créée à Paris en 2008, et qui s’est portée acquéreur de l’église de Vierzon sans argent et sans implantation locale. Pour réunir les fonds, cette association, présidée par Olivier Bidou, par ailleurs militant UMP du VIIè arrondissement de Paris, s’est lancée dans une campagne  anti-islamique, agitant le chiffon rouge de la transformation possible de cette église en mosquée. Le diocèse de Bourges, dans un communiqué récent, a pris ses distance avec le ton de la campagne :

(Extrait du communiqué du 24 janvier 2013) « La campagne de dons organisée par la Confrérie St Eloi de Paris suscite réactions et questions. Mgr Maillard, archevêque de Bourges, tient à exprimer sa perplexité devant le ton adopté par cette campagne, notamment les termes employés ci-dessous diffusés par mail :
« Non pour une mosquée, participez à ce sauvetage, Chrétiens levez-vous… pour… sauver cette église. »
De tels propos mettent mal à l’aise et ne correspondent pas du tout à l’attitude des responsables du diocèse et à celle de l’archevêque.
On ne peut partir en croisade… Les musulmans ne sont pas nos ennemis… »

Le 29 janvier, on apprend également dans La Croix (coïncidence des publications) que la commune de Vierzon veut « court-circuiter cette transaction pour retrouver la paix sociale ». Mais dans Libé, on lit aussi que le maire, Front de Gauche, « un peu bouffeur de curé », pourrait y installer « la section locale du parti communiste ou… un centre IVG ». Pas sûr que ce soit de nature à faciliter le projet du diocèse de Bourges, qui se trouve piégé malgré lui entre un marteau et une enclume, et à gagner la paix sociale recherchée. Cette vente fera encore parler d’elle. Hélas.

Ce que j’en pense

Cette histoire est bien malheureuse dans le fond et dans la forme. Pour tout le monde. La polémique ne sert pas la cause de l’avenir de nos églises. La solution de la confrérie Saint Eloi parait plus que douteuse tant cette association parisienne, sans adhérents suffisants, sans le sou et sans implication locale, ne sait raisonnablement rassurer sur la faisabilité et la viabilité de son entreprise. Quand bien-même ses campagnes de levée de fonds lui permettrait d’acquérir ce bâtiment, avec quels moyens financiers et humains parviendra-t-elle à le faire vivre dans la durée ? La solution est forcément locale.

D’autre part, sans jouer aux esthètes délicats, cette église de Vierzon, édifiée dans le style « hangar à chrétiens » des années 1950, peut aisément être adaptée à de nouveaux usages, civils ou profanes, sans choquer les personnes qui passeraient devant. Ce qui est loin d’être le cas d’autres églises à vendre. Il existe bien d ‘autres édifices religieux menacés qui mériterait l’attention des confréries catholiques sensibles et « charitables ».

Elle nous confirme enfin que la vente d’églises est tout sauf simple. de même que leur adaptation à de nouveaux usages

Je me suis largement exprimé sur l’avenir des églises dans les chroniques suivantes

  • La France n’est le Québec Mardi 14 février 2012 / Dans la lettre du patrimoine religieux N°24 je présentais l’état de mon analyse sur l’avenir de patrimoine religieux. Cela m’a valu quelques réponses. Parmi mes contradicteurs, l’argument « la France n’est pas le Québec » est le plus souvent avancé…
  • Un internaute : « Vous avez bien du courage de vous occuper des pierres alors que l’essentiel se trouve ailleurs… »  Mardi 6 décembre 2011 / Un internaute qui se présente comme un ancien président d’une association de sauvegarde et de restauration d’une église médiévale m’écrit ceci : « (…) Celle-ci remonte au douzième siècle. Ce qui en soi est magnifique. Néanmoins si on trouve une qualité d’architecture du haut moyen âge, il n’en est pas de même pour la qualité de la foi, un sujet qui préoccupe une infîme proportion des français (dont entre 4% et 6% assistent à la messe de dimanche). Vous avez bien du courage de vous occuper des pierres alors que l’essentiel se trouve ailleurs, Dieu étant pur esprit. » Je vous livre la réponse que lui ai apportée…
  • Patrimoine : Tenir car le pire n’est pas toujours au rendez-vous Vendredi 25 novembre 2011 / Observer l’état du patrimoine religieux est comme regarder un verre à moitié vide. Les mauvaises nouvelles ne cessent de s’amonceler : le seuil des 200 églises menacées a été récemment franchi sur la triste liste tenue sur ce blog. récemment nous avons appris que Paris peine à l’entretien de ses églises sans oublier quelques autres cas dramatiques, tel celui-là, qui révèle des municipalités incapables à assurer un avenir des édifices parfois emblématiques. Mais considérant le verre à moitié plein, on ne peut pas désespérer. Notamment pour les raisons suivantes …
Commentaires via facebook
(71 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Tags: , , , , , , , , , , , , , , ,

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
sagazan Recent comment authors

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
sagazan
Invité

Le maire communiste de Vierzon achète une église. Pour faire quoi ?

« Que va devenir l’église ? Plusieurs scénarios ont été envisagés. Un centre local de santé, par exemple. Mais on s’oriente finalement vers une salle polyvalente : salle de quartier, salle de spectacle, salle de sport… Le clocher, a priori, sera conservé. « On ne va pas s’embêter avec ce genre de détails », dit Alain Azam, pour qui cette église a déjà causé assez de soucis comme cela : « Rendez-vous compte, on a eu droit à l’arrivée de télés japonaises, américaines, canadiennes ! »  »

source : http://www.rue89.com/2013/04/06/maire-communiste-vierzon-achete-eglise-va-t-faire-241209