Archéologie Ce que cachait le couvent des Jacobins à Rennes

Pocket
Article pouvant être lu en 2 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

Vue générale de la fouille dans le jardin du cloître du couvent des Jacobins à Rennes (Ille-et-Vilaine), 2012.  Le décapage a entre autres révélé les fondations d'un bâtiment militaire du XXe s. comprenant les quatre imposantes cuves visibles au centre de la photo. VIDEO  – ARCHEOLOGIE

Alors que la fouille de la cour nord s’achève, les recherches se poursuivent à l’intérieur du couvent, en particulier au niveau de la salle capitulaire (aile est) et de la chapelle de Bonne Nouvelle.

La fouille de l’église, tout juste amorcée, constituera l’essentiel du travail des archéologues au début de l’année 2013.

En parallèle, l’étude sera également menée dans la cour ouest, où les niveaux archéologiques viennent d’être décapés.

Cela fait maintenant une année qu’une équipe d’archéologues de l’Inrap explore minutieusement le passé du couvent des Jacobins au cœur de Rennes.

Depuis l’été 2012 c’est le sous-sol à l’intérieur du couvent qui réserve le plus de découvertes : près de 1000 sépultures datées du XVe au XVIIIe siècle ont été repérées.

À l’intérieur du couvent, dans le jardin du cloître et dans les cours extérieures, les archéologues recherchent le quartier antique, étudient son évolution en faubourg médiéval et retracent l’histoire du couvent.

Aujourd’hui, de nombreux vestiges gallo-romains sont exhumés dont un temple du IIIe  siècle de notre ère.

 

Voir aussi

Sur le même sujet

(346 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)
Pocket

Tags: , , , ,

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de