66% des Français : le patrimoine historique insuffisamment protégé

Pocket
Article pouvant être lu en 3 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

logovmfENQUETE

A l’occasion du centenaire de la loi de 1913 sur la protection des monuments historiques a 100 ans, Ipsos a réalisé du 9 au 22 mars 2013 pour les VMF une grande enquête d’opinion sur la protection du patrimoine historique bâti et paysager

Le dispositif, à la fois global et original, propose un regard croisé entre le grand public d’une part et les propriétaires de demeures historiques adhérents aux VMF d’autre part. En voici les premiers résultats :

Les attentes de l’opinion sont fortes en matière de protection du patrimoine.

  • Cent ans après sa mise en place, la loi de protection des monuments historiques a encore toute sa légitimité et répond à une vraie attente de l’opinion.
  • Pour presque tous les Français, la sauvegarde du patrimoine est un enjeu important. Il est même prioritaire pour 38% des personnes interrogées.
  • Sur ce point, les Français ne sont pas démentis par les propriétaires de demeures historiques. En tant qu’acteurs de la sauvegarde du patrimoine, 77% d’entre eux estiment qu’il s’agit d’un enjeu prioritaire.

Si beaucoup reconnaissent qu’il existe des mesures de protection efficaces, pour la majorité (66% des Français) le patrimoine n’est pas suffisamment protégé.

  • Dans leur grande majorité, les Français et les propriétaires considèrent que la sauvegarde du patrimoine est assurée de manière efficace (à 72% pour le grand public et à 67% chez les propriétaires).
  • Mais efficace ne signifie pas nécessairement suffisant. Pour une nette majorité de Français (66%) comme pour une large part de propriétaires (74%), le patrimoine bâti et paysager est insuffisamment protégé, contre seulement 31% de Français et 25% de propriétaires pour qui ce patrimoine est protégé comme il faut.

L’entretien et la transmission d’un héritage et de traditions au cœur de l’enjeu.

  • Le rôle du patrimoine est particulièrement souligné pour l’éducation et la transmission d’un héritage historique et culturel (le patrimoine a un rôle très important à jouer dans ce domaine pour 43% des Français et 67% des propriétaires) et pour la préservation de l’artisanat et du savoir-faire français (41% des Français et 56% des propriétaires).
  • Son rôle économique est également souligné, mais avec un peu moins de force que sa fonction mémorielle. 31% des Français et 42% des propriétaires estiment que le patrimoine bâti et paysager joue un rôle très important dans le développement économique de la France (la création d’emplois, le tourisme).

L’intégralité des résultats de l’enquête seront rendus public lors du Colloque international des VMF, les 12 et 13 juin 2013 à la Maison de l’UNESCO à Paris.

————-

En 2006, la Fondation du Patrimoine avait commandité un sondage selon lequel 71% des Français estimaient « urgent de s’occuper du patrimoine de proximité ».

Les autres enseignements étaient :

78% estiment que le patrimoine « constribue à une meilleure qualité de la vie (74% des 15-24 ans).

54% considèrent que le patrimoine de proximité est mieux mis en valeur depuis 10 ans.

60% estiment que « le patrimoine industriel n’est pas suffisamment mis en valeur ».

55% des Français pensent que l’Etat doit participer en premier ou deuxième.

En savoir plus

(27 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)
Pocket

Tags:

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de