Les fortifications de Vauban à Briançon parmi les 7 sites les plus menacés en Europe

Pocket
Article pouvant être lu en 13 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

PERIL – MECENAT

Europa Nostra a inscrit le 12 juin 2013 les fortifications de Vauban du 17e siècle à Briançon en France sur la liste des 7 sites les plus menacés en Europe, aux côtés de l’Amphithéâtre romain à Durrës en Albanie, de la zone tampon du centre historique de Nicosie à Chypre, du monastère de style Renaissance de San Benedetto Po en Italie, du monastère du 15ème siècle à Setúbal au Portugal, du paysage minier historique de Rosia Montana en Roumanie et de l’église arménienne de Saint-Georges à Mardin en Turquie.

Cette annonce est faite par la principale organisation européenne du patrimoine en collaboration avec l’Institut de la Banque européenne d’investissement, à la veille du Congrès du 50ème anniversaire d’Europa Nostra.

(Extrait du dossier de presse) Ces joyaux du patrimoine culturel et naturel de l’Europe sont menacés, certains en raison du manque de fonds ou d’expertise, d’autres en raison d’une mauvaise planification, de négligence, de catastrophes naturelles ou même de conflits politiques. Un appel urgent à l’action est donc lancé.

Europa Nostra et l’Institut de la Banque européenne d’investissement, partenaire fondateur du programme des ‘7 sites les plus menacés’, vont entreprendre des missions de sauvegarde de ces sites du patrimoine après l’été 2013.

Irina Bokova, Director General of UNESCO, and Plácido Domingo, on the occasion of his appointment as Goodwill Ambassador of UNESCO, at the organisation’s headquarters in Paris on 21 November 2012.“Ces monuments et sites ont été choisis non seulement parce qu’ils racontent une histoire fascinante sur notre passé commun, l’ancrage d’un sentiment d’appartenance à une famille européenne, mais aussi parce qu’ils sont très précieux pour les communautés locales fortement engagées dans leur protection. Sauvegarder ces sites permettrait également d’agir comme un catalyseur pour la renaissance de villes ou de régions entières, sur les plans social et économique. C’est pourquoi Europa Nostra invite les nombreux partenaires publics et privés, aux niveaux local, régional, national et européen, à unir leurs forces et à assurer un avenir prometteur aux sites sélectionnés,” a déclaré Plácido Domingo, Président d’Europa Nostra.

L’investissement dans la conservation du patrimoine contribue au développement durable et par conséquent à la croissance et à l’emploi grâce à ses effets positifs sur l’économie locale et régionale. Le soutien à la conservation du patrimoine relève donc de la compétence de la Banque européenne d’investissement (BEI). L’Institut BEI, avec Europa Nostra et leurs partenaires associés, va entreprendre les efforts nécessaires pour analyser les sites sélectionnés et contribuer à l’élaboration de plans d’action réalistes, en étroite collaboration avec les entités publiques et privées, nationales et locales,” a ajouté Rémy Jacob, Directeur général de la BEI et Doyen de l’Institut BEI.

Europa Nostra et l’Institut de la Banque européenne d’investissement, partenaire fondateur du programme des ‘7 sites les plus menacés’, vont entreprendre des missions de sauvegarde de ces sites du patrimoine après l’été. Plus précisément, les experts nommés par la Banque européenne d’investissement (BEI) et la Banque de développement du Conseil de l’Europe, partenaire associé, fourniront des analyses et des conseils sur la façon dont du financement pourrait être obtenu, par exemple, au moyen des fonds de l’Union européenne ou, dans les cas appropriés, des prêts. Les premiers plans d’action de sauvegarde seront présentés à la Conférence politique européenne du patrimoine organisée par Europa Nostra le 5 décembre 2013 à Bruxelles.

Denis de Kergorlay, Président exécutif d'Europa Nostra“Depuis 50 ans, Europa Nostra agit en faveur de la sauvegarde du patrimoine en voie de disparition dans toute l’Europe, depuis le site antique de Delphes en Grèce, au début des années 1980, jusqu’à la ville historique de L’Aquila en Italie, dans les années 2010. Nous sommes fiers cette année d’avoir, pour la première fois, lancé un programme opérationnel et catalyseur en partenariat avec une institution financière aussi prestigieuse que la Banque européenne d’investissement. Notre alliance témoigne de la reconnaissance par les Institutions de l’UE de leur responsabilité envers le patrimoine culturel de l’Europe, inscrite dans le Traité de Lisbonne (article 3.3). Nous espérons vivement que le programme des ‘7 sites les plus menacés’ encouragera d’autres organismes et individus à soutenir nos efforts pour sauver et promouvoir le patrimoine unique de l’Europe,” a conclu Denis de Kergorlay, Président exécutif d’Europa Nostra.

Les ‘7 sites les plus menacés’ en 2013 ont été choisis par le Comité directeur d’Europa Nostra parmi les 14 sites présélectionnés par un panel consultatif composé d’experts internationaux. Lors de cette année pilote, 40 candidatures ont été soumises par les organisations de la société civile et les organismes publics de 21 pays européens. Le programme des ‘7 sites les plus menacés’ a été lancé en janvier dernier et est inspiré par un programme similaire très populaire de l’organisation américaine National Trust for Historic Preservation.

Les candidatures pour l’année 2014 peuvent être rentrées jusqu’au 1er novembre 2013 par les délégations nationales, et les organisations membres et associées d’Europa Nostra.

Les 7 sites les plus menacés en Europe (listés par ordre alphabétique des pays)

Amphithéâtre romain à Durrës, ALBANIEAmphithéâtre romain à Durrës, ALBANIE

Cet amphithéâtre romain datant du début du 2ème siècle après J.C. est resté inconnu du monde jusqu’aux années 60. Situé dans le centre de la ville, connu dans l’Antiquité sous le nom d’Epidamnos ou Dyrrachium et pouvant accueillir de 15.000 à 20.000 spectateurs, il est l’un des sites patrimoniaux les plus remarquables non seulement en Albanie, mais dans toute la région des Balkans.

Du fait de sa découverte tardive, le monument a souffert de l’aménagement urbain chaotique qui a dégradé sa structure, et d’une détérioration constante. Le défi majeur est donc d’assurer la réussite de son intégration dans le tissu urbain de Durrës. Ce joyau du patrimoine est également menacé par le manque de ressources financières, les causes naturelles et la négligence. Le soutien des projets de recherche actuels et la sensibilisation du public à la valeur exceptionnelle de cet amphithéâtre sont des démarches à entreprendre de toute urgence.

Sa restauration complète future permettrait non seulement à l’ancienne ville de Durrës de réapparaitre sur la carte des sites historiques en Europe, mais aussi d’encourager la revitalisation sociale et économique de la deuxième plus grande ville d’Albanie.

La zone tampon du centre historique de Nicosie, CHYPRELa zone tampon du centre historique de Nicosie, CHYPRE

Au lendemain du conflit chypriote, en 1974, a été créée la zone tampon de Nicosie qui traverse le centre historique et a bouleversé la cohésion de la ville pendant près de 40 ans. Suite à des décennies d’abandon, la valeur architecturale des bâtiments – parmi lesquels se trouvent des monuments médiévaux et néoclassiques – s’est appauvrie et la qualité de l’environnement ainsi que les conditions de vie de l’ensemble du centre-ville se sont largement détériorées. Autrefois foyer de l’artisanat et du commerce, le centre historique de Nicosie est aujourd’hui un couloir sans vie de 1.5 km.

Depuis les années 80, les communautés chypriote-grecque et chypriote-turque de Nicosie ont travaillé ensemble, notamment avec le soutien des Nations Unies, afin d’élaborer un plan directeur pour la revitalisation de la zone tampon. L’aide internationale est aujourd’hui nécessaire pour lancer sa mise en œuvre en restaurant un par un les bâtiments historiques situés dans la zone tampon de Nicosie.

Ce plan directeur décisif, qui est un exemple brillant du rôle de catalyseur du patrimoine culturel pour la paix et la réconciliation, a reçu en 2011 un Grand Prix dans la catégorie Recherche, dans le cadre du Prix de l’Union européenne pour le patrimoine culturel / Concours Europa Nostra.

Les fortifications du 17ème siècle de Vauban à Briançon, FRANCE

Les fortifications du 17ème siècle de Vauban à Briançon, FRANCE

 

Située au carrefour de cinq vallées alpines aux portes de l’Italie, Briançon est l’une des villes fortifiées les plus spectaculaires de France. Au 17ème siècle, Sébastien Le Prestre de Vauban, le célèbre ingénieur militaire du roi Louis XIV, s’est vu confier la tâche ardue de concevoir ces fortifications dans les montagnes. Ce complexe défensif est composé de remparts qui s’étendent sur plus de trois kilomètres, trois forts (Randouillet, Dauphin et Trois Têtes) sur la rive gauche de la Durance, qui sont reliés à la ville par la connexion Y et le pont d’Asfeld, ainsi qu’un quatrième fort (Salettes), situé sur la rive droite de la rivière.

Ce chef-d’œuvre, considéré comme l’une des citadelles les plus abouties dans le monde et reconnu par l’UNESCO en 2008 parmi le réseau des 12 fortifications conçues par Vauban en France, est aujourd’hui sérieusement menacé par la dégradation des fondations rocheuses, les fortes gelées et le manque d’entretien général.
La commune de Briançon a développé une stratégie ambitieuse pour la restauration et la promotion de son patrimoine en s’appuyant, entre autres, sur le soutien des organisations locales. Toutefois, ce plan de développement économique et touristique, basé sur la revitalisation des fortifications de Vauban, ne peut être mis en œuvre sans l’aide et la solidarité nationales, européennes et internationales.

Monastère de San Benedetto Po de style Renaissance, ITALIEMonastère de San Benedetto Po de style Renaissance, ITALIE

La petite ville de San Benedetto Po doit sa réputation historique, religieuse et artistique au complexe éponyme de l’abbaye, datant du 11ème siècle. Les principaux bâtiments ont été conçus au 16ème siècle par l’architecte italien Giulio Romano, qui était aussi l’auteur du Palazzo Te à Mantoue et est connu comme le seul artiste de l’époque Renaissance mentionné dans l’œuvre de Shakespeare.

Au cours de la dernière décennie, une restauration complète et coûteuse a permis à ce chef-d’œuvre de retrouver sa splendeur d’antan. Le travail était en grande partie achevé lorsque les tremblements de terre des 20 et 29 mai 2012 ont frappé, endommageant gravement l’abbaye et retardant tout le processus de conservation. Depuis lors, de grandes parties du complexe sont devenus inaccessibles au public en raison des risques de chute de débris ou d’effondrement.
La restauration du Monastère de San Benedetto Po est un grand défi, à la fois financier et technique, qui requiert une coopération et mobilisation générale.

Monastère du 15ème siècle à Setúbal, PORTUGALMonastère du 15ème siècle à Setúbal, PORTUGAL

Le monastère de Jésus de Setúbal, dont la construction s’est achevée en 1494, est l’un des premiers exemples illustrant le style gothique portugais, appelé style Manuélin. Ce dernier marie avec finesse des éléments maritimes et des illustrations inspirées des premiers voyages des explorateurs portugais Le Monastère des Hiéronymites et la tour de Belém à Lisbonne sont d’autres exemples de ce style architectural, reconnus dans le monde entier et beaucoup mieux préservés.

En 2011, le ‘Label du patrimoine européen’ a été attribué par la Commission européenne à ce monument exceptionnel reconnu comme un symbole tangible de l’histoire de l’Europe – ayant servi de cadre à la ratification de la signature du Traité de Tordesillas en 1494 entre l’Espagne et le Portugal, qui a ouvert la voie à l’expansion de l’Europe vers les Amériques et l’Extrême-Orient.

Ce joyau de notre patrimoine commun est fermé au public depuis plus de 20 ans et est dans un état de délabrement avancé, qui nécessite un appel urgent la solidarité et à l’aide européenne.
La restauration de cette structure permettrait d’agir comme un catalyseur pour la renaissance du centre-ville historique de Setúbal, sur le plan social et économique.

Paysage minier historique de Roşia Montană, Roumanie

Paysage minier historique de Roşia Montană, Roumanie

Le paysage de Rosia Montana a été magistralement transformé par les activités minières depuis plus de trois millénaires. Ce patrimoine souterrain représente un vaste réseau de galeries (environ 150 km, dont 7 km qui datent de l’époque romaine) qui gardent des équipements et artefacts. A la surface, les vestiges urbains (de sites romains funéraires, d’édifices, de routes ou de terrains médiévaux et modernes) démontrent qu’une forte interaction entre l’homme et son environnement a eu lieu tout au long des siècles.

Le paysage minier de Rosia Montana, l’un des plus représentatifs en Europe, est aujourd’hui sérieusement menacé par un projet de mine d’or à ciel ouvert de grande envergure.
Les ONG locales, soutenues par des organismes du patrimoine nationaux, européens et internationaux, mènent une campagne contre ce projet depuis des années. Tous appellent à une solution alternative et durable, un plan de développement social et écononomique à long terme, basé sur la sauvegarde des atouts uniques de Rosia Montana : le paysage minier ainsi que son patrimoine culturel et naturel.

Eglise arménienne de Saint-Georges à Mardin, TurquieEglise arménienne de Saint-Georges à Mardin, Turquie

Depuis 15 siècles, l’Église de Saint-Georges représente le foyer spirituel de la grande communauté arménienne dans la ville turque de Mardin. Ce bâtiment historique classé a été fondé en 420 après JC et a été lié à la population arménienne jusqu’en 1915, lorsque celle-ci a du quitter la ville. En dépit de son importance historique et culturelle, ce monument se trouve actuellement dans un état de délabrement avancé.

Europa Nostra Turquie, avec le soutien du propriétaire, la Fondation de l’église catholique communautaire arménienne de Mardin, est fermement résolue à sauver ce symbole tangible de l’histoire multi-culturelle de la Turquie. La préservation de l’église et de ses annexes permettra non seulement aux générations futures de comprendre la contribution du peuple arménien à l’histoire et l’identité de Mardin, mais aussi à un plus large public d’apprécier ses expressions culturelles et réalisations artistiques. Les autorités locales, qui sont aussi conscientes des avantages économiques du développement futur du tourisme, sont en faveur des projets de restauration dans leur ville mais leurs efforts doivent être encouragés et soutenus par les partenaires nationaux et européens.


 

Europa Nostra,  » la Voix du patrimoine culturel en Europe »,  représente le mouvement citoyen en plein essor pour la sauvegarde du patrimoine culturel et naturel européen. Le vaste réseau d’Europa Nostra couvre près de 50 pays en Europe et au-delà. Avec ses membres, associés et partenaires, Europa Nostra forme un important lobby pour le patrimoine culturel en Europe. La fédération célèbre également l’excellence par le biais du Concours européen du patrimoine organisé en partenariat avec l’Union européenne. Enfin, Europa Nostra se bat pour sauver les monuments historiques, sites et paysages culturels de l’Europe qui sont en danger. Le Président d’Europa Nostra est Plácido Domingo, chanteur d’opéra mondialement connu.

La Banque Européenne d’Investissement (BEI), dont les actionnaires sont les états membres de l’Union européenne (UE), est l’institution de financement à long terme de l’UE. La BEI met à disposition des financements à long terme destinés à soutenir des investissements de qualité afin de contribuer à la réalisation des grands objectifs de l’UE.

L’Institut BEI promeut des initiatives européennes pour le bien commun. Créé au sein du Groupe BEI (groupe de la Banque européenne d’investissement) en janvier 2012, l’Institut a pour vocation de servir de catalyseur à des activités sociales, culturelles, éducatives ou relevant du domaine de la recherche qui ont pour but le développement économique et social en Europe. Des informations détaillées sur les activités de l’Institut BEI sont disponibles sur son site internet.

La Banque de Développement du Conseil de l’Europe est ‘la banque sociale de l’Europe’. Cette banque de développement multilatérale avec 40 États membres, représente un instrument majeur de soutien aux politiques de solidarité en Europe. La préservation du patrimoine culturel de l’Europe fait partie de son mandat.

[googleMap name= »Citadelle Vauban » directions_to= »false »]Briançon, Hautes-Alpes, France[/googleMap]

 

(327 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)
Pocket

Tags: , , , ,

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de