Réouverture du Musée des beaux arts et d’archéologie de Valence en décembre 2013

Article pouvant être lu en 3 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

Vue des façades depuis la cour intérieur du Musée - © Eric Caillet – Musée de Valence MUSEE – ARCHEOLOGIE

Après d’importants travaux de rénovation-extension, le Musée des beaux arts et d’archéologie de Valence rouvrira ses portes en décembre 2013

(D’après le dossier de presse) Confiée à l’atelier d’architecture Jean-Paul Philippon, cette rénovation associe valorisation patrimoniale de l’ancien palais épiscopal et extensions  contemporaines dont l’ajout d‘un belvédère, offrant une exceptionnelle perspective sur la vallée du Rhône et les montagnes du Vercors.

Après une phase de fouilles qui a permis la découverte d’un odéon antique, le travail des entreprises a parfois été freiné par des découvertes  inattendues dont deux plafonds et des éléments d’enduits peints du 15ème siècle. Aujourd’hui, l’aménagement intérieur est en cours de finition, la phase muséographique prendra ensuite le relais et le retour des collections est prévu à partir de mi-septembre.

Côté patrimoine, la façade sur cour de l’aile ouest, décroutée, a permis la redécouverte de l’ancienne façade et ses fenêtres à meneaux. Côté architecture et nouveaux espaces, le belvédère émerge de la toiture. Les grands plateaux destinés à l’archéologie gallo-romaine et à l’art contemporain ont pris forme, les salles d’expositions temporaires sont dessinées, la haute galerie consacrée à la peinture de paysage s’est installée dans ses nouvelles dimensions. Tous ces nouveaux volumes ont pris corps dans un espace considérablement agrandi (une extension de 2000 à 5750 m2 – dont 1200 m2 pour un Centre de conservation et d’étude des oeuvres).

Les visiteurs pourront voyager à travers les époques en déambulant dans les 35 salles d’exposition permanente. Un centre de documentation proposera au public plus de 10 000 ouvrages et revues spécialisés en arts et archéologie.

A sa réouverture, le musée sera adapté à l’accueil de tous les publics, en particulier des personnes à mobilité réduite. Il offrira des espaces chaleureux et confortables. Des outils d’information seront mis à la disposition des visiteurs dans les salles des collections permanentes et les salles d’expositions temporaires.

Créé en 1850, Le musée est installé dans l’ancien palais épiscopal de la ville depuis 1911, ses collections riches de plus de 20 000 oeuvres, offrent un panorama de l’histoire de l’homme et des arts, de la préhistoire régionale à l’art contemporain. La collection beaux arts réunit peintures, dessins, sculptures et arts décoratifs sur les thèmes du paysage ainsi qu‘un ensemble d’oeuvres d’Hubert Robert. La collection archéologie propose un panorama des civilisations qui ont occupé la Drôme et la moyenne vallée du Rhône, de la préhistoire aux périodes modernes.

Le coût total de l’opération est de 23,350 millions d’euros TTC : 30 % financés par l’Etat ; 20 % par la Région Rhône-Alpes ; 13 % par le Département de la Drôme. La Ville finance les 37 % restants soit 8,6 millions d’euros TTC.

Commentaires via facebbok
(255 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Tags: , , , ,

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  Subscribe  
Me notifier des