Eglise de Gesté Quand le préfet se prend les pieds dans le tapis…

Partagez l'information

Eglise de Gesté démolie 4EGLISE DE GESTE

Dernière heure : hélas ! c’était trop beau pour être vrai. Il y aurait de quoi rire, si la tristesse n’était de mise. Le préfet du Maine-et-Loire accusant la SPPEF de s’emporter sans connaitre le dossier et la réalité locale (Lire la lettre de réponse ci-dessous), vient lui-même de répondre sans connaissance du dossier ni des réalités locales !

C’est que vient de prouver Louis Greffe dans son enquête que l’on peut lire ici. Trois fois hélas !

Voici ce que j’avais écrit précédemment :

Selon la réponse du préfet du Maine-et-Loire datée du 27 juin 2013 à un courrier que lui avait adressé la SPPEF,  « le clocher, la crypte et le chœur ne seront pas détruits.Ce sont les parties les plus emblématiques de ce bâtiment et elles seront conservées… »

Pour l’association Mémoire vivante du patrimoine gestois, la conservation du choeur dont il n’avait pas été question auparavant, pourrait changer les données du problème !

Reste au maire le soin de confirmer ou non cette conservation du choeur.

Lire la réponse du préfet

Lire également l’info Eglise N°12 édité par la municipalité où sont commentés les derniers événements sous le titre « le projet avance » avec notamment cette question :

Lire l’intégralité du document : Info église N° 12

Par ailleurs, L’association, déboutée pour le référé suspension du 8 juillet 2013, se pourvoira en cassation

 » Réunie en AG extraordinaire lundi 15 juillet, les membres de l’association ont décidé à l’unanimité de déposer un recours devant le conseil d’état. C’est une démarche dans la continuité du combat qu’elle mène depuis 2007 contre les destructeurs. Contrairement à ce que l’on veut faire croire, seulement une petite partie de l’édifice a été démolie: moins de 20% en volume et surface. Ce début de démolition laisse apercevoir le filet de protection posé en 1995. A part les fientes de pigeons et autres volatiles, aucune pierre n’est tombée de la voûte! C’est très surprenant pour une église que le maire dit en ruines.

Ce pourvoi est aussi une suite logique et morale pour nos soutiens locaux, nationaux et internationaux qui ne veulent pas que la triste affaire de Gesté fasse jurisprudence car ce serait un drame pour le patrimoine national et pour ceux qui se battent pour le conserver..

L’association s’interroge également  sur le financement de ce projet et l’utilisation de l’argent public pour la construction  d’un lieu de culte… Lire la suite

 

Mercredi 17 juillet 2013

Laisser un commentaire


EmailEmail