Incendie de l’Hotel Lambert Les mesures d’urgence du ministère de la Culture

Partagez l'information

Après l'incendie de l'Hôtel Lambert (Paris - 2013) - 3.JPGHOTEL LAMBERT

Dans un communiqué de presse daté du 18 juillet 2013, le ministère de la Culture et de la Communication, assure affirme avoir pris des mesures d’urgence après l’incendie de l’Hotel Lambert comme le sèchage d’oeuvres d’art en particulier

Texte du communiqué :

Dans la nuit du 9 au 10 juillet 2013, un incendie s’est déclaré dans l’hôtel Lambert classé en totalité au titre des monuments historiques. Grâce à l’intervention des pompiers, sous la conduite de spécialistes du patrimoine, de nombreux décors remarquables ont cependant été sauvés, et plus particulièrement :
– les décors de la galerie d’Hercule de Le Brun,
– les décors de grisaille d’Eustache Le Sueur et de son école (murs et plafonds situés au 1er et 2ème étage de l’aile sur jardin),
– les éléments anciens des décors de la chambre des Muses et du cabinet de l’Amour et plus particulièrement le plafond de Simon Vouet et les voussures de François Perrier.

La préservation de ces décors s’explique notamment par la qualité desrestaurations menées sur l’édifice ces deux dernières années, en particulier le renforcement de tous les planchers.

Le principal dommage causé par l’incendie concerne le cabinet des bains, chef-d’oeuvre d’Eustache Le Sueur, détruit en presque totalité. L’étendue exacte des dommages subis par une partie de l’aile droite est, suivant les autorisations de sécurité accordées, en cours d’étude.

En revanche, rien ne subsiste de la couverture et de la charpente du bâtiment. Le ministère de la Culture et de la Communication, particulièrement vigilant, a d’ores et déjà mis en place les premières mesures d’urgence telles que le travail de séchage des oeuvres et, par sécurité, la mise sous étais de l’ensemble des décors.

Jeudi 18 juillet 2013

Laisser un commentaire


EmailEmail
Google Analytics Alternative