14 titres à la revue de presse d’octobre 2013

Partagez l'information

Revue de presseREVUE DE PRESSE

14 titres ont été ajoutés à la revue de presse du patrimoine d’octobre 2013, dont :

  • Les églises parisiennes, un patrimoine en péril
  • Florence, patrimoine mondial en péril ?
  • Démolir pour reconstruire: quel bilan CO2 ?
  • Démolition d’églises, le déni d’une société par Christine Boutin, ancien ministre
  • Patrimoine : les dossiers capitaux de Paris
  • Un Centre National de la Mémoire Arménienne inauguré près de Lyon
  • Ayrault adopte le château de Mazarine
  1. Les églises parisiennes, un patrimoine en péril Figaro 25 octobre 2013

    Des associations tirent la sonnette d’alarme sur l’état des lieux des édifices cultuels de la capitale. Dernière roue du carrosse budgétaire de la Ville, certaines églises pourtant classées seraient promises à la ruine…

  2. L’Orangerie du château de la Celle-Saint-Cloud fait peau neuve France BTP 25 octobre 2013 Grâce à la convention de mécénat signée entre la Fondation Total et la Fondation du patrimoine, l’Orangerie du château de la Celle-Saint-Cloud va pouvoir débuter sa mue…
  3. Églises parisiennes en détresse : deux associations rappellent les chiffres La tribune de l’art 24 octobre 2013  Deux associations, SOS Paris et l’Observatoire du Patrimoine Religieux, ont publié aujourd’hui, rebondissant sur l’inscription de deux églises sur la liste du patrimoine mondial en péril, un communiqué de presse intitulé « Cri d’alarme pour les églises de Paris » et donnant un certain nombre de chiffres qu’il nous paraît effectivement essentiel de rappeler.  D’une part, ils confirment, selon les chiffres fournis par Danièle Pourtaud elle-même que les budgets affectés à la restauration des églises, déjà très insuffisants, ont baissé entre la première mandature de Bertrand Delanoë et la seconde (15 millions par an, puis 10 millions par an)…
  4. Florence, patrimoine mondial en péril ? Art Media Agency 24 octobre 2013

    Le prince Ottaviano de Médicis, selon qui le tourisme de masse menace sa ville natale, a réclamé que le centre historique de la ville de Florence soit inscrit sur la liste de l’Unesco en tant que « patrimoine mondial en péril »…

  5. Démolir pour reconstruire: quel bilan CO2 ? www.mondequibouge.be 22 octobre 2013 
    Démolir, reconstruire, spéculer… Inter-Environnement Bruxelles (IEB) et l’Association du Quartier Léopold (AQL) ont voulu évaluer pragmatiquement le véritable bilan environnemental de ces pratiques conjuguées. Récit et présentation de l’outil. (…) Les bilans de gaz à effet de serre appliqués à ces trois projets démontrent que l’énergie qui a été nécessaire pour construire puis démolir les bâtiments existants ajoutée à celle qu’il faut encore dépenser pour la construction des nouveaux bâtiments est loin d’être négligeable. C’est la balance entre cette énergie qualifiée de grise et l’amélioration des performances énergétiques du nouveau bâtiment qui permet de juger du bilan de gaz à effet de serre global de l’opération…
  6. MUSÉE UNTERLINDEN À COLMAR Sécurité et douceur pour le retable déménagé Républicain Lorrain 22 octobre 2013 Le musée Unterlinden de Colmar vit un moment de haute tension : le déménagement de son chef-d’oeuvre, le retable de Grünewald. La chapelle qui l’accueille va faire l’objet d’importants travaux…
  7. Démolition d’églises, le déni d’une société par Christine Boutin, ancien ministre Valeurs Actuelles 18 octobre 2013 La destruction du patrimoine religieux n’est pas qu’une affaire de culte : avec lui, ce sont les garants de la continuité de notre histoire qui disparaissent…
  8. Patrimoine : les dossiers capitaux de Paris Figaro 18 octobre 2013 Les deux candidates aux prochaines élections municipales à Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet et Anne Hidalgo, battent la campagne pour conquérir le monde artistique de la capitale sur des thèmes bien précis…
  9. Les parfums de Grasse au Patrimoine de l’humanité : le projet est lancé ! webtimemedias.com 18 octobre, 2013 A l’occasion d’un colloque qui a débuté hier dans la cité des parfums, le projet de candidature des parfums de Grasse au Patrimoine Culturel Immatériel de la France a été présenté aux délégations du ministère de la culture. C’est la première étape en vue d’une inscription des « savoir-faire liés au Parfum en Pays de Grasse » au patrimoine de l’humanité…
  10. Grasse veut faire inscrire ses parfums au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco Localtis.info 21 octobre 2013

    Jean-Pierre Leleux, le sénateur-maire de Grasse (Alpes-Maritimes, 51.000 habitants), a présenté et déposé, le 17 octobre, la candidature du pays de Grasse à l’inscription au patrimoine immatériel de l’Unesco. Cette inscription est demandée au titre du « savoir-faire lié au parfum ». L’annonce est intervenue à l’issue d’une visite sur place organisée pour les représentants de l’Unesco et du ministère de la Culture. La candidature est portée par l’association Patrimoine vivant du Pays de Grasse, également présidée par le sénateur-maire de la ville…

  11. Bayeux. Un Livre d’heures adjugé 185 000 € par Me Régis Bailleul Ouest France 21 octobre 2013

    « Sous le rapport de l’ancienneté, de la pureté du style du dessin et de l’exécution typographique, ces heures à l’Antique sont le plus beau spécimen de l’art français à la Renaissance », s’exprimait, en son temps, Ambroise Firmin Didot (1790-1876), helléniste et collectionneur d’art français. C’est peu de le dire. L’argument du fils aîné de Firmin Didot, membre le plus célèbre d’une dynastie d’imprimeurs, éditeurs et typographes français, a valu son pesant d’or lors de la vente aux enchères de livres et vieux papiers, dimanche, à Bayeux…

  12. Cure de jouvence pour l’église Saint-Maclou à Rouen Paris-Normandie 21 octobre 2013
    ROUEN (Seine-Maritime). En pénétrant ce samedi 19 octobre en fin de matinée à l’intérieur de l’église Saint-Maclou à Rouen, les touristes ont dû trouver l’office bien singulier. Certes, l’archevêque et le prêtre de la paroisse étaient bien présents, mais dans l’assistance.Ce sont en effet les politiques qui se sont succédé à la « chaire », tous les partenaires de l’énorme chantier de rénovation de l’édifice qui vient de prendre fin.Des partenaires, Ville, département, région et Etat qui ont réussi à rassembler près de huit millions d’euros pour sauver ce monument du gothique flamboyant.« Merveille de l’art gothique » pour Yvon Robert, « patrimoine exceptionnel » pour Didier Marie, « incomparable silhouette » pour Valérie Fourneyron, les superlatifs n’ont pas manqué pour qualifier ce chantier patrimonial. « Un des fleurons de ma carrière, que je pourrais accrocher dans mon bureau », sourit Régis Martin, architecte en chef des monuments historiques et maître d’œuvre du chantier…
  13. Un Centre National de la Mémoire Arménienne inauguré près de Lyon AFP LYON, 20 octobre 2013 Un Centre National de la Mémoire Arménienne (CNMA), « lieu pédagogique incontournable, ouvert à tous », a été inauguré dimanche à Décines (Rhône), en présence de la ministre de la Culture Aurélie Filippetti…
  14. Ayrault adopte le château de Mazarine JDD 19 octobre 2013 ENQUETE – Le Premier ministre, en toute discrétion, vient passer ses week-ends dans le château de Souzy-la-Briche (Essonne), l’ancienne résidence présidentielle… Des travaux y ont été effectués.

    « Le Premier ministre utilise effectivement Souzy-la-Briche », admet Matignon. En octobre, en plein été indien, les époux Ayrault sont venus en toute discrétion goûter aux charmes de l’une des demeures les plus secrètes de la République. Le couple est venu à deux reprises dans le « château de Mazarine ». « On ne les a même pas vus », s’étonne le maire du village, Francis Jard. « Il est vrai que depuis toujours les hôtes du château n’entrent pas par le portail principal mais par une entrée au fond du parc, loin de tout regard. » Le domaine de Souzy-la-Briche, dans le sud de l’Essonne, est un écrin de 15 hectares entouré de hauts murs, lui-même dans un vaste domaine de 300 hectares. Le parc, somptueux, possède une chapelle du XIIe siècle au milieu d’un grand bassin, un canal de 250 m de long… Les lieux n’ont été ouverts au public qu’une seule fois, en 1995. « En juin dernier, pour les 220 ans de la création de la commune, j’ai demandé au ministère de la Culture, qui gère officiellement les lieux, d’autoriser une visite pour les habitants du village. Mais cela nous a été refusé », déplore le maire, qui, depuis 1995, a toujours été « tenu à l’écart » des visiteurs officiels. À son grand regret…

Retrouvez ces informations et leurs sources, ainsi que la revue complète de juillet 2013 sous ce lien

 

lundi 28 octobre 2013

Laisser un commentaire