Un trésor caché sauvera l’église de Brissarthe

Pocket
Article pouvant être lu en 1 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

MAINE-ET-LOIRE

La découverte d’une charpente rare du XIIIè siècle aidera à la mobilisation pour sauver l’église

Danielle Wirth et Alain Bourrier, de l’association Sauvegarde patrimoine brissarthois. (Ouest- France)Lu dans Ouest-France : Le trésor caché de l’église de Brissarthe 

L’association Sauvegarde patrimoine brissarthois, qui se bat pour préserver l’église de la commune, peut se réjouir. Des architectes y ont découvert une charpente remarquable.

Les membres de l’association Sauvegarde patrimoine brissarthois en sont encore tout étonnés. L’église Notre-Dame, du XIIe siècle, de Brissarthe, leur chère église romane, outragée par le temps et pour laquelle ils se battent depuis plus de trois ans, maintenant, leur a révélé, il y a quelques semaines, un trésor. Une charpente, en l’occurrence… Qui soutient la toiture de la nef. « Du XIIIe siècle ou du XIVe siècle », comme le précise Frédéric Épaud, chargé de recherches au CNRS et spécialiste des charpentes et constructions en bois.

On appelle cela une charpente à « chevrons-formant-fermes ». C’est technique, certes, mais ce qu’il faut retenir, c’est que ce genre d’assemblage est aujourd’hui très rare.

Lire la suite sur le site de Ouest-France

 

[mapsmarker marker= »55″]

 

 

(667 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)
Pocket

Tags: , ,

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de