Auguste Perret au Palais d’IénaArticle pouvant être lu en 3 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

Partages

EXPOSITION

La France des solutionsLe Conseil économique, social et environnemental, en collaboration avec Fondazione Prada, présente jusqu’au 19 février 2014 au Palais d’Iéna à Paris, l’exposition « Auguste Perret, Huit Chefs d’oeuvre !/? – Architectures du béton armé »

(Extrait du Communiqué) Fils d’un tailleur de pierre communard, Auguste Perret (1874-1954) a joué un rôle de premier plan dans la définition d’une esthétique spécifique au béton armé. Tout au long de sa carrière il a développé une pratique architecturale exigeante fondée sur des dispositifs inédits reliant le pensé, le graphique et le construit en une puissante mécanique créative à l’origine d’un nombre impressionnant de chefs d’oeuvre. Son talent a été salué en 2005 par l’inscription d’une partie de son oeuvre sur la Liste du patrimoine mondial.

Cette exposition originale veut partager à un large public l’intimité d’une démarche créative qui compte parmi les plus élevées qu’ait produites la discipline architecturale. Il était naturel que cette exposition soit accueillie au sein du Palais d’Iéna, une des réalisations majeures de l’architecte, le plus bel aboutissement du nouvel ordre classique inventé par Perret, comparable aux ordres antiques, mais dérivé des techniques modernes de construction – l’ordre du béton armé. En savoir plus sur Auguste Perret et le Palais d’Iéna, monument historique.

palais d'IénaL’exposition entend renouveler de fond en comble le regard porté sur cet intellectuel constructeur qu’était Auguste Perret, à travers huit édifices majeurs : à Paris, l’immeuble de la rue Franklin (1903), le Théâtre des Champs-Elysées (1913), l’église Notre Dame du Raincy (1923), la salle Cortot (1928), le Mobilier national (1934) et le Palais d’Iéna (1937) ; au Havre, l’Hôtel de Ville (1950) et l’église Saint Joseph (1951).

Ces huit édifices ont marqué par leur mode d’élaboration inventif et leur rapport à la matière, un enrichissement décisif de l’architecture du XXème siècle.

L’exposition prend place dans la salle hypostyle du Palais d’Iéna qui constitue la première oeuvre révélée au visiteur. La scénographie de OMA AMO réutilise des dispositifs scéniques conçus par l’agence d’architecture pour Prada au Palais d’Iéna. Les visiteurs pourront découvrir les huit chefs d’oeuvre à travers de nombreux documents d’archives :

  • – Une centaine de dessins d’architecture originaux produits par l’agence Perret ;
  • – Des séries de photographies produites par le Studio Chevojon, qui a entretenu, pendant cinq décennies, une relation privilégiée avec l’agence Perret ;
  • – Des maquettes analytiques ;
  • – Des documents hétérogènes tant personnels que biographiques (lettres, albums, objets, livres, revues…).

Au total plus de 400 documents originaux sont dévoilés dont certains n’ont jamais été présentés au public. Ces documents sont empruntés à la Cité de l’architecture et du patrimoine, aux Archives municipales du Havre, au Musée Maurice Denis, à la Bibliothèque littéraire Jacques Doucet, à la Fondation Le Corbusier, au Musée Bourdelle, au Musée des Années 30, au Musée des arts décoratifs, à l’Association des amis d’Auguste Perret, au Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM) et au Musée des beaux-arts de Grenoble.

En savoir plus sur l’exposition

INFORMATIONS PRATIQUES
L’exposition est gratuite et ouverte au public tous les jours du 27 novembre 2013 au 19 février 2014 (11h – 18h).
Fermetures exceptionnelles les 14 décembre, 25 décembre et 1er janvier.
Adresse : Palais d’Iéna, Siège du Conseil économique, social et environnemental 9 place d’Iéna – 75016 Paris
Accès : Métro ligne 6 (Trocadéro) et 9 (Iéna) / Bus n°32, 63, 82 (Iéna)

commentaires via facebbok
Partages
(87 visites sur cette page depuis l'installation du compteur sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Tags: ,

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz