Sauvetage d’une maison promise à la démolition Leçon alsacienne

Partagez l'information

ALSACE

Lu dans l’Alsace.fr ce sauvetage exemplaire d’une maison juive promise à la démolition…

Cette petite maison juive du XVIII e siècle a été restaurée, avec l’aide de bénévoles. Elle deviendra  la maison du patrimoine chrétien, juif et tzigane de Durmenach.

À Durmenach, la maison de Moïse sauvée de la démolition

Des bénévoles achèvent de restaurer la future Maison du patrimoine chrétien, juif et tzigane de Durmenach. Une aventure fédératrice exemplaire.

Elle est toute petite : 40 m² au sol. Il était question de la démolir pour agrandir le parking de la place du Foyer à Durmenach. Mais quelques amoureux de maisons anciennes ont convaincu le conseil municipal de lui redonner une nouvelle vie. (…) Cette Knusperhissli (maison pain d’épices) a été achetée à un privé en 2011 par la commune. (…) Les finitions sont réalisées entièrement par les bénévoles. « Cela ne coûte rien à la commune » , souligne Sabine Drexler. D’ici septembre, l’intérieur sera aménagé en salle d’expositions temporaires pour présenter au public les innombrables objets et documents collectés par la société d’histoire locale.

Son inauguration, le 14 septembre, marquera une nouvelle étape du travail de recherches menées par Thomas Zundel, président de la société d’histoire, Jean Bloch, Sabine Drexler, Bernard Mislin, Georges Burger et quelques autres Durmenachois. Nés après guerre, ils ont pris conscience, il y a quelques années, « de l’absence de toute trace visible de l’histoire douloureuse du village ». Leurs parents et grands-parents ne leur avaient pas parlé de la disparition en 1940 des juifs et des tziganes du village. Ni des émeutes antijuives de 1848 qui avaient provoqué l’incendie de 75 maisons juives : de nombreux juifs s’étaient alors réfugiés à Bâle ou chez le curé du village…

Lire la suite sur lalsace.fr

Lire aussi sur ce thème :

 

 

lundi 7 avril 2014

Laisser un commentaire