Iconem crée la mémoire numérique des sites menacés

Partagez l'information

ARCHEOLOGIE

La prise de vue aérienne a permis de cartographier l’ensemble des élévations du château de Beaucaire et de sa falaise, particulièrement dans les zones non accessibles et peu visibles du sol. Source : IconemLue cette dépêche de l’AFP sur le site de l’Express.fr et qui concerne la start-up Iconem, spécialisée dans la mémoire numérique des sites archéologiques et historiques menacés :

 » Quand les technologies du virtuel arrêtent le temps

 « Notre métier c’est d’essayer de trouver les techniques les plus adéquates pour conserver numériquement ce qu’on ne peut pas garder physiquement », explique Yves Ubelmann, co-fondateur avec Philippe Barthélémy d’Iconem, une start-up qui intervient sur des sites archéologiques menacés.
Le premier est architecte, spécialisé dans le patrimoine et l’archéologie; le second, ancien pilote d’hélicoptère, conçoit et pilote des drones pour la numérisation 3D.
IconemLeur toute jeune société a été sélectionnée pour présenter son savoir-faire au Salon des Technologies et Usages du Virtuel, Laval Virtual, à Laval en Mayenne. Ses deux fondateurs ont fait leurs premières armes en Afghanistan, sur le site archéologique de Mes Aynak, au sud de Kaboul.. « Lire la suite sur le site de l’ExpressEn savoir plus sur la start-up IconemIconem sur FacebookLe Salon des Technologies et Usages du Virtuel, Laval Virtual, se tient à Laval en Mayenne du 9 au 13 avril 2014

Sur la mémoire numérique, lire aussi :

 

vendredi 11 avril 2014

Laisser un commentaire