La cathédrale de Nevers retrouve ses prophètes

Pocket
Article pouvant être lu en 1 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

NIEVRE

La cathédrale de Nevers retrouve ses prophètes

Exemple de moulages augmentésDepuis le début de l’année, les statues du XVIe siècle de la tour Bohier du clocher de la cathédrale de Nevers retrouvent peu à peu leur place. La façade Sud vient ainsi de retrouver ses prophètes, et se « repeuple » peu à peu. Un point sur les travaux et le travail remarquable effectué par les restaurateurs, en lien avec les équipes de la DRAC et l’architecte en chef des monuments historiques.

La cathédrale de Nevers, qui est caractérisée par son double chœur roman et gothique a été classé Monument Historique en 1862. Le bombardement de juillet 1944 a causé d’importants dégâts qui ont nécessité la reconstruction d’une grande partie du vaisseau central et des voûtes de l’abside gothique.

Le clocher a miraculeusement été épargné. Il est appelé également « tour Bohier » et a été élevé en deux temps (fin XIVe et début XVIsiècles). Il comporte un abondant décor gothique flamboyant composé de dais ajourés, gâbles, pinacles à crochets et de 42 statues monumentales réparties sur 3 registres (au rang inférieur se trouvent les apôtres, surmontés de deux rangs de prophètes). La façade orientale en constitue l’axe principal, par la superposition des groupes de saint Pierre et saint Paul, du « Noli me tangere » et de l’Annonciation…

En savoir plus sur le site du ministère de la Culture

 

En savoir plus sur la cathédrale de Nevers

(227 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)
Pocket

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de