Pour sauver son école, elle se rase la tête

Article pouvant être lu en 1 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

HAUTE-LOIRE

Lu sur le site de BFMTV :

Patrimoine: elle se rase la tête pour sauver un bâtiment en Haute-Loire

Vue de Langeac

La présidente d’une association pour la sauvegarde du patrimoine de la commune de Langeac s’est rasé la tête pour faire annuler un permis de construire prévoyant de transformer une ancienne école communale délabrée, qu’elle considère comme un emblème du patrimoine local.

La tête rasée et les tempes peinturées d’un « Non » aux couleurs du drapeau français, Geneviève Fustier, 77 ans, distribuait mardi des tracts devant la préfecture du Puy-en-Velay pour dénoncer « la mise à mort » programmée d’une vieille bâtisse de la commune, construite en tuf volcanique – une roche de couleur ocre et brune –  et contre laquelle elle milite depuis 2012 à la mairie…

Lire la suite sur le site de BFMTV

Commentaires via facebook
(24 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de