Sur la falaise d’Etretat, la chapelle à vendre

Partagez l'information

SEINE-MARITIME

 

Sur le site de Patrice Besse, on peut lire l’annonce suivante :

La chapelle Notre-Dame de la Garde, anciennement chapelle des pêcheurs, se partage ce haut lieu touristique avec le monument et le musée réalisés par l’architecte Gaston Delaune et dédiés à Charles Nungesser et François Coli (les deux pilotes qui tentèrent de rallier New York en 1927 et qui furent aperçus pour la dernière fois à cet endroit, après avoir décollé du Bourget à bord de l’Oiseau blanc).

Battue par les vents et convoitée par les touristes, elle représente un détour « culte » depuis Etretat…

En savoir plus l’annonce et voir les autres photos.

Selon le site 76Actu, elle serait « propriété d’un particulier « depuis de nombreuses années », indique-t-on à la mairie d’Étretat, l’édifice religieux pourrait donc changer de main. La chapelle est actuellement en vente à 280 000 euros. »

En savoir plus sur Patrice Besse, agent immobilier, sur Patrimoine-en-blog

Mardi 8 juillet 2014

2 réponses pour “Sur la falaise d’Etretat, la chapelle à vendre”

  1. Redigé par Luc Boutet:

    Cette situation va se renouveler par milliers ! Les communes auront, de moins en moins, les moyens d’entretenir les lieux de culte. C’est un fait … irrémédiable. Les initiatives venant du public sont les seules susceptibles de sauver notre patrimoine. A combien cette chapelle est-elle estimée ? Qui est le propriétaire-vendeur ?
    N’est-il pas possible de « monter » une association, pour racheter cet joyau de notre patrimoine. Il faudra faire appel à la générosité des amoureux du patrimoine. C’est « difficile » pour tous, mais on peut, peut-être, consacrer une ou deux dizaines d’€, pour éviter que cette chapelle ne soit vendue à un « nabab » qui la privatisera, pour inviter quelques rombières qui feront « prout-prout » un verre de Sancerre rosé dans la main ! L’initiative doit venir des paroissiens locaux, des populations alentours. Pour ma part, de passage à Etretat, j’ai été me recueillir dans cette chapelle et, si on me demande ma participation financière : je le ferai ! Bon courage à ceux qui lanceront ce sauvetage.
    Luc Boutet

  2. Redigé par Astier de Villatte:

    La situation illustrée ici ne devrait-elle pas nous interroger sur un nouveau comportement à adopter vis à vis de notre patrimoine. Il n’ y a jamais eu autant d’ argent en circulation. Que les pouvoirs publiques se désintèrêssent du patrimoine collectif c’ est bien naturel puisque nous ne sommes pas représentés ou mal. Il conviendrait surtout que nous ne puissions en aucun cas changer la destination des bien immobiliers sans l’ accord des institutions. De quel droit transforme-t-on un édifice religieux en logement, un hôtel particulier en appartements, un atelier d’ artiste en loft, une boucherie en boutique de vêtements ? L’ argent des particuliers peut largement contribuer à valoriser notre patrimoine à condition qu’ il soit canalisé. Pour ce qui est de cette chapelle, pourquoi est-elle vendue à ce prix: encore une affaire de spéculation. Mettons en oeuvre les moyens de nos ambitions afin de détrôner nos amis « marchands ».

Laisser un commentaire


EmailEmail
Google Analytics Alternative