Laennec Le chantier qui fragilise le tailleur de pierre Villemain

Article pouvant être lu en 2 minute(s), hors éléments éventuels audio ou vidéo
Partages

PARIS – ORLEANS – AQUITAINE

Chapelle de l'ancien hôpital Laennec Paris

Chapelle de l’ancien hôpital Laennec Paris (DR)

Lue dans le Figaro Economie du 23 juillet 2014, cette information me fait penser (après la destruction malencontreuse de la sacristie de la chapelle Laennec en janvier 2013) que le chantier de conversion de l’ancien hospice des Incurables est un « chantier maudit » :

Villemain, un artisan du patrimoine en péril

Un différend avec un fournisseur menace ce tailleur de pierre qui emploie 500 personnes.

Le festivalier n’en sait peut-être rien, mais s’il peut se presser chaque mois de juillet dans la Cour d’honneur du Palais des papes d’Avignon pour se nourrir de théâtre, c’est parce que les tailleurs de pierre de Groupe Villemain ont fait le nécessaire à la rénovation de l’édifice classé à l’Unesco.

Aujourd’hui, cette société orléanaise qui a participé à la rénovation de nombreux châteaux de la Loire, de la cathédrale de Chartres, de l’église Saint-Sulpice à Paris, du Grand Palais ou encore du château d’Yquem est menacée. D’après une source interne, la direction de la société au chiffre d’affaires de 50 millions d’euros compte demander au tribunal de commerce la liquidation directe de sa filiale d’Aquitaine comptant 47 employés, alors même que le carnet de commandes du groupe serait plein pour les huit mois à venir. «En demandant au tribunal de Bordeaux de placer sa filiale en liquidation, elle se coupe un bras, mais elle n’a guère d’autre choix», explique un connaisseur du dossier.

Paradoxale a priori, la situation prend racine dans un litige entre le tailleur de pierre et l’un de ses donneurs d’ordre, Bouygues Construction Ile-de-France. Sur le chantier de rénovation de l’ancien hôpital Laennec de Paris – une bâtisse du XVIIe siècle propriété d’Allianz Real Estates -, Groupe Villemain se serait trompé dans la quantité de pierres à changer…

Lire la suite sur LeFigaro.fr

A propos du chantier Laennec lire aussi :

  1. La sacristie classée de l’Hôpital Laennec « détruite par erreur » Jeudi 3 janvier 2013
  2. Laennec, la bonne affaire ? Mardi 15 janvier 2013
commentaires via facebbok
Partages
(122 visites sur cette page depuis l'installation du compteur sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz