Transition énergétique et respect des monuments historiques

Pocket
Article pouvant être lu en 2 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

JOURNÉES EUROPEENNES DU PATRIMOINE

logo DHÀ l’occasion des 31e Journées Européennes du Patrimoine des 20 et 21 septembre,qui ont pour thème « Patrimoine culturel, patrimoine naturel », la Demeure Historique interpelle solennellement les pouvoirs publics sur la nécessité d’une transition énergétique respectueuse de l’environnement naturel des monuments historiques.

Voici le texte intégral du communiqué :

Le gouvernement a réaffirmé le caractère stratégique du tourisme pour notre pays [1] La France dispose d’atouts exceptionnels : première destination touristique, elle est dotée de 39 sites inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, de 45 000 monuments historiques classés ou inscrits dont la moitié sont privés, de 8 000 musées, de villes et villages reconnus pour leur beauté et de paysages naturels d’une grande diversité.

«En protégeant les monuments et les paysages, le Code du patrimoine et le Code de l’environnement contribuent à l’attractivité de nos territoires. Préserver le patrimoine, c’est favoriser la création d’emplois et participer à la croissance de la France. C’est pourquoi il est essentiel de ne pas mettre en péril notre atout «patrimoine»  par une transition énergétique  détruisant l’environnement de monuments historiques,  acteurs du développement durable[2].

L’énergie renouvelable et le patrimoine sont deux défis que la France doit relever dans un respect mutuel.» affirme Jean de Lambertye, président de la Demeure Historique[3]. Une position que la Demeure Historique espère partagée alors que le Ministère de la Culture et de la Communication évoque la complémentarité du patrimoine culturel et du patrimoine naturel qui incarnent tous deux la notion de bien commun.

Alors que la sauvegarde du patrimoine est déjà fragilisée par un contexte budgétaire et législatif instable, les abords et l’environnement naturel des monuments historiques sont,eux, soumis à différentes pressions comme celles des promoteurs éoliens ou d’une urbanisation non maîtrisée.
     Implantation d’éoliennes. Les installations de 150 à 180m de haut, équivalentes à des immeubles de 40 étages, sont visibles à plus 10 km: elles ne s’intègrent pas dans le paysage,au contraire elles le dénaturent irrémédiablement.
   Urbanisation non maîtrisée. Certaines modifications de plans locaux d’urbanismes (PLU) dégradent les abords des monuments historiques pourtant protégés par le Code du patrimoine et dénaturent les perspectives monumentales en permettant la construction d’immeubles sans qualité esthétique et paysagère.
En ces journées qui focalisent l’attention de tous sur le patrimoine de notre pays, la Demeure Historique forme le vœu que chacun prenne conscience que l’environnement des monuments historiques est essentiel à leur préservation et à leur avenir.
La Demeure Historique57, quai de la Tournelle75005 Paris01 55 42 60 00 –  www.lapassiondupatrimoine.fr

(144 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)
Pocket

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de