Création du Pôle de conservation du musée du Louvre à Liévin

Article pouvant être lu en 5 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

 

PAS-DE-CALAIS

Louvre-Lens (c) BS

Louvre-Lens (c) BS

Cinq équipes ont été admises à concourir pour la réalisation du futur Pôle de conservation du musée du Louvre à Liévin, à proximité immédiate du Louvre-Lens

(Communiqué de presse) Ce bâtiment accueillera les collections du musée conservées dans les réserves. Les architectes mandataires sélectionnés par le jury sont : Corinne Vezzoni et associés, Neutelings Riedijk Architecten B.V., Rogers Stirk Harbour + Partners LLP, Estudio Arquitectura Baeza et Zig Zag architecture. Cette nouvelle étape marque une avancée importante dans la réalisation d’un projet patrimonial d’envergure pour mettre à l’abri les collections du Louvre.


Une création nécessaire

Un an après la signature entre le Louvre, le Conseil régional Nord-Pas de Calais et le Ministère de la Culture et de la Communication du protocole d’intention relatif à la création d’un centre de réserves du musée du Louvre dans le Nord-Pas de Calais, ce projet entre dans une nouvelle phase décisive de sa réalisation.

La création de ce « Pôle de conservation » répond à l’impérieuse nécessité de sauvegarder les collections nationales. Depuis 2002, la Préfecture de Police de Paris alerte sur les risques encourus par les collections du Louvre en cas de crue centennale. On estime qu’environ 220 000 œuvres réparties sur 8 600 m² de surfaces inondables sont concernées par ce risque de crue.

Pour la première fois de leur histoire, les réserves du Louvre seront regroupées dans un lieu unique, qui constituera un des plus grands pôles de conservation en Europe. Ce Pôle de conservation comprendra des équipements permettant l’étude des collections et le développement de projets de recherche au service du rayonnement scientifique du musée du Louvre.

Liévin, à proximité immédiate du Louvre-Lens

Louvre-Lens (c) BS

Louvre-Lens (c) BS

Le protocole, signé le 2 octobre 2013, visait à définir et étudier, dans un délai d’un an, les conditions techniques de réalisation de ce centre. Un comité de pilotage réunissant des représentants du Louvre, du Ministère de la Culture et de la Communication, du Conseil régional Nord-Pas de Calais, de la Ville de Liévin et de la Communauté d’agglomération de Lens-Liévin (CALL) a validé l’implantation du Pôle à Liévin, à proximité immédiate du Louvre-Lens. Ce comité a également suivi la réalisation d’un programme fonctionnel architectural et technique qui permettra la réalisation d’un équipement d’excellence au service des collections du Louvre.

En construisant ses réserves à proximité du Louvre-Lens ‒ situé à la fois sur les communes de Lens et de Liévin ‒, le Louvre renforce son implantation dans le bassin minier et consolide ses synergies avec le Louvre-Lens.

Pour le Conseil régional Nord-Pas de Calais, c’est l’occasion de renforcer la dynamique culturelle et économique enclenchée par l’ouverture du Louvre-Lens et de poursuivre le développement et l’attractivité d’une région déjà riche de 43 musées labellisés Musées de France.

Depuis octobre 2013, les équipes en charge du projet ont consulté l’ensemble des acteurs concernés par ce projet au sein du musée du Louvre (conservations, régies, équipes techniques…) pour recueillir leurs avis et définir leurs besoins. Ce travail collectif se poursuivra tout au long du projet pour que le Pôle de conservation apporte des réponses aux besoins des professionnels du Louvre et de ses partenaires scientifiques.

Les équipes d’architectes sélectionnées

Le jury, composé de représentants du Louvre, des collectivités partenaires (Conseil régional Nord-Pas de Calais et Ville de Liévin), du Ministère de la Culture et de la Communication et d’architectes, a examiné les 173 candidatures et porté son choix sur cinq équipes :
  • CORINNE VEZZONI ET ASSOCIÉS (architectes mandataires) / SAS SCENARIO – ARA / ATELIER Jacqueline Osty et Associés / SYMOE/INGEROP Corinne Vezzoni est auteur notamment du centre de conservation et de ressources du MuCEM et des archives et bibliothèque départementales des Bouches-du-Rhône à Marseille.
  • NEUTELINGS RIEDIJK ARCHITECTEN B.V. (architectes mandataires) / Daniel VANICHE et Associés /WEST URNAB DESIGN AND LANDSCAPE/DVVD/SETEC BATIMENT/RFR ELEMENTS/KAHLE ACOUSTICS SPRL / MAZET ET ASSOCIES Cette agence néerlandaise (Rotterdam) a récemment réalisé le MAS, musée de la ville d’Anvers, et son Dépôt accessible, achevé en 2010.
  • ROGERS STIRK HARBOUR + PARTNERS LLP (architectes mandataires) /MUTABILIS PAYSAGE SARL / EGIS BATIMENT NORD / INDDIGO SAS / VPEAS SAS L’agence britannique est auteur notamment du nouveau World Conservation and Exhibition Center du British Museum à Londres en 2014. Richard Rogers a reçu le Prix Pritzker en 2007.
  • ESTUDIO ARQUITECTURA BAEZA (architectes mandataires) / Architectures Raphaël GABRION / BOLLINGER + GROHMANN / MIZRAHI / RFR/EMMA BLANC/ CL INFRA /GEBOLYS Alberto Campo Baeza, architecte espagnol, a récemment construit le Musée de la Mémoire andalouse à Grenade (achevé en 2009).
  • ZIG ZAG ARCHITECTURE (architectes mandataires) / SETEC BATIMENT / MATRICIEL SA / ETAC / TALAGRAND ET ASSOCIES Zig Zag architecture est auteur notamment des archives départementales du Nord à Lille en tant qu’architecte mandataire.
DONNÉES TECHNIQUES

Le projet prévoit la construction d’un bâtiment d’environ 20 000 m² (surface de plancher). Le Louvre, en sa qualité d’unique exploitant, définira les caractéristiques techniques du bâtiment. Le futur centre devra bénéficier d’une qualité climatique exemplaire, adaptée à une conservation de long terme des collections, et comprendre les fonctionnalités nécessaires à leur gestion par les équipes du Louvre : quai de déchargement, espaces de quarantaine, chantier de collections.

L’investissement, qui est estimé à 60 millions d’euros (toutes dépenses confondues), sera financé à hauteur de 51% par le Louvre et de 49% par le Conseil régional Nord-Pas de Calais. Dans ce cadre, le Louvre mobilisera le prochain versement au titre de la licence de ma rque du Louvre Abu Dhabi, sans demander de subvention à l’État.
Le projet sera réalisé sur le site de l’ancienne ZA C Jean-Jaurès à Liévin, situé au cœur de l’Arc Vert d’Euralens, dans le prolongement du « bois pionnier » et du parc du musée du Louvre-Lens.

Ce projet est rendu possible par le partenariat exemplaire entre le musée du Louvre (maître d’ouvrage) et le Conseil régional Nord-Pas de Calais (mandataire) ainsi que la Ville de Liévin et la Communauté d’agglomération de Lens-Liévin (CALL).

Commentaires via facebbok
(191 visites sur cette page depuis l'installation du compteur sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Création du Pôle de conservation du musée du Louvre à Liévin"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
DRANREB
Invité

trés interessé par tout ce qui concerne la sauvegarde de notre patrimoine; bravo pour toutes vos infos

wpDiscuz