Une souscription pour sauver du péril l’église de Cherves-Richemont

Article pouvant être lu en 1 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

CHARENTE

Lu dans La Charente Libre :

Cognaçais: églises en péril cherchent donateurs

Cherves ouvre une souscription pour la rénovation de son église avec la Fondation du patrimoine. L’appel au don, c’est le choix de plus en plus de maires du Cognacais quand les financements publics ne suffisent plus.

Cherves-Richemont, ce mercredi. Béatrice Soucaret et Martine Garandeau (groupe Garandeau), Alain Riffaud, le maire et Betty Fillioux, de la Fondation du patrimoine.

Cherves-Richemont, ce mercredi. Béatrice Soucaret et Martine Garandeau (groupe Garandeau), Alain Riffaud, le maire et Betty Fillioux, de la Fondation du patrimoine.. PHOTO/Photo S. U.

La charpente: à remanier. La toiture: à réviser. La coupole: à consolider. Sans compter une multitude de pierres de taille verdâtres ou fissurées à changer, des blocs désagrégés par l’humidité à remplacer, les vitraux endommagés à réparer et le retable à rénover.

Quand la flèche du clocher de l’église Saint-Vivien de Cherves-Richemont, abattue par la foudre à l’automne 2013, a été relevée, Alain Riffaud, le maire, a pris conscience qu’il était temps de restaurer l’édifice religieux dans son ensemble. Mais quand il a eu en main l’estimation des travaux – 640.000€ hors taxes – il n’a pas mis longtemps à comprendre que les financements publics (1) ne suffiraient pas…

Lire la suite sur charentelibre.fr

lire aussi : Le mécénat au chevet de l’église (Sud Ouest 29/11/2014)

Commentaires via facebbok
(241 visites sur cette page depuis l'installation du compteur sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz