Un nouveau robot archéologue sous-marin en 2015

Pocket
Article pouvant être lu en 1 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

 

ARCHEOLOGIE

Lu sur le site du Monde.fr

Un premier robot archéologue sous-marin

Le robot Speedy, sur l'épave de la "Lune".


En mars, il arpentait les murs immergés d’un barrage hydro-électrique. Début novembre, il était jeté dans le grand bain, en Méditerranée, au-dessus de la Lune, l’épave d’un vaisseau de Louis XIV perdu en 1664. Quelques semaines plus tard, le voilà de retour au Laboratoire d’informatique, de robotique et de microélectronique de Montpellier (Lirmm), coincé dans une piscine de jardin à l’eau douteuse qu’il partage avec un autre prototype… pour le moment. Car l’un de ses inventeurs, Vincent Creuze, parle déjà de le remplacer. Il voit plus gros, plus fort, différent. Et ce, dès l’année prochaine…

Lire la suite sur sur lemonde.fr

(49 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)
Pocket

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de