La Charité Une vingtaine de logements dans l’abbatiale

Article pouvant être lu en 1 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

 

NIEVRE

Lu sur le site du Journal du Centre, cet héritage insolite de la confiscation des biens du clergé à la Charité sur Loire sous la Révolution française :

Ces Charitois qui vivent dans les anciennes travées de l’église clunisienne

Marie Delayance bénéficie d’un décor unique, dans son salon. - Photos Lionel Brügger

Ils ne sont plus qu’une poignée à vivre dans les anciennes travées de l’église clunisienne de la Charité ou adossés au Monument historique. Deux habitants témoignent.

« Quand on me demande, vous habitez où ? Je réponds dans une église ! », rigole Daniel Dumaillet.

Le septuagénaire, charitois de naissance, est l’un des rares à vivre encore dans les anciennes travées de l’église clunisienne Notre Dame. La Ville est devenue propriétaire d’une bonne partie des habitations de la place Sainte-Croix, dont elle assure la sécurisation. En décembre dernier, elle a acquis la maison Morlon, coincée entre l’habitation de Daniel et l’église… Lire la suite sur lejdc.fr/nievre

Commentaires via facebook
(48 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
Me notifier des