La Charité Une vingtaine de logements dans l’abbatiale

Article pouvant être lu en 1 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

 

NIEVRE

Lu sur le site du Journal du Centre, cet héritage insolite de la confiscation des biens du clergé à la Charité sur Loire sous la Révolution française :

Ces Charitois qui vivent dans les anciennes travées de l’église clunisienne

Marie Delayance bénéficie d’un décor unique, dans son salon. - Photos Lionel Brügger

Ils ne sont plus qu’une poignée à vivre dans les anciennes travées de l’église clunisienne de la Charité ou adossés au Monument historique. Deux habitants témoignent.

« Quand on me demande, vous habitez où ? Je réponds dans une église ! », rigole Daniel Dumaillet.

Le septuagénaire, charitois de naissance, est l’un des rares à vivre encore dans les anciennes travées de l’église clunisienne Notre Dame. La Ville est devenue propriétaire d’une bonne partie des habitations de la place Sainte-Croix, dont elle assure la sécurisation. En décembre dernier, elle a acquis la maison Morlon, coincée entre l’habitation de Daniel et l’église… Lire la suite sur lejdc.fr/nievre

Commentaires via facebbok
(37 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  Subscribe  
Me notifier des