Cela existe encore : Une église rénovée sur sol au clocher

Article pouvant être lu en 1 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

 

 

VIENNE

Lu sur le site de la Nouvelle république, une belle restauration d’église comme on aimerait en voir tant d’autres

logo NRCivray Du sol au clocher, l’église est en pleine rénovation

Le couvreur pose une plaque de plomb autour de l'horloge du clocher. - dr

Le couvreur pose une plaque de plomb autour de l’horloge du clocher. – dr

Classée monument historique, l’église romane Saint-Nicolas est en travaux : l’un des plus gros chantiers de rénovation réalisés dans la Vienne.

Construite au XIIe siècle, l’église Saint-Nicolas de Civray est en pleine rénovation. Actuellement, les travaux concernent le clocher et toute la partie haute de la tourelle. Ensuite, les artisans seront mobilisés au bas de la tourelle, au chœur et au transept. Enfin, le drainage au bas de l’église sera effectué pour éviter les infiltrations d’eau.

Ce chantier (956.500 €) est en partie financé par le ministère de la Culture (35 %), la région Poitou-Charentes (15 %), le département de la Vienne (25 %) et les collectivités locales.

Cette église étant classée, les travaux sont validés par François Jeanneau, architecte en chef des monuments historiques… Lire la suite sur lanouvellerepublique.fr

 

Commentaires via facebbok
(344 visites sur cette page depuis l'installation du compteur sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Cela existe encore : Une église rénovée sur sol au clocher"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
DELCOUR
Invité

Toujours à propos de Civray, si j’ai bien compté les chiffres donnés par le journal, çà donne un total de 75% de subventions, et dans une région réputée « pauvre ».
Qu’on ne vienne pas dire qu’il n’y a plus d’argent pour le Patrimoine.

DELCOUR
Invité

Les rénovations d’églises « du sol au clocher », non seulement ça existe ailleurs qu’à Civray, mais quoiqu’on dise c’est trés fréquent.
Il suffit de s’y mettre.