Les entretrises du patrimoine favorables aux bâches publicitaires

Article pouvant être lu en 2 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

POLITIQUE

Les entreprises et les artisans d’art qui interviennent sur les chantiers de restauration s’insurgent contre l’abrogation de l’autorisation de poser des bâches publicitaires sur échafaudages de monuments classés.

sondage sondage

Regroupés au sein du Groupement Français des Entreprises de Restauration de Monuments Historiques (GMH) ils publient un communiqué dans lequel ils demandent le maintien du dispositif :

logo GMHlogo GMHOui aux bâches publicitaires sur les chantiers de restauration de monuments historiques

Alors que 28 députés présents en séance le 19 mars ont voté la fin des bâches publicitaires sur les échafaudages de monuments classés, contre l’avis de la rapporteure et du gouvernement, le Groupement Français des Entreprises de restauration de Monuments Historiques (GMH), affilié à la FFB, demande expressément que le dispositif soit maintenu. En effet, il permet, depuis 2007, de financer de 20 à 100% des travaux. Grâce à ces bâches temporaires, 92 millions d’euros de travaux de restauration ont pu être réalisés générant 1,6 million d’heures de travail « non délocalisables » pour des compagnons spécialisés.  

Le patrimoine hexagonal est en péril et, faute de moyens, l’Etat diminue depuis des années les crédits accordés à ce secteur d’activité. Or ces monuments participent à l’attractivité touristique du territoire avec 147 000 emplois et 8 milliards d’euros de retombées économiques.

Ces deux dernières années, le secteur des monuments historiques a perdu 350 emplois  et 200 apprentis, entraînant par là-même un risque de perte des savoir-faire hautement qualifiés.

Didier Durand, Président du GMH insiste : « Nous avons besoin de tous les financements possibles afin de faire perdurer à la fois nos compétences, nos emplois et nos monuments. C’est pourquoi, le GMH demande expressément le maintien de ce dispositif ».

En savoir plus sur le GMH

Le GMH représente 200 entreprises qualifiées dans la restauration du patrimoine. Affilié à la Fédération Française du Bâtiment, elle a pour vocation, en rassemblant 10 000 salariés, de défendre efficacement les intérêts de ce secteur d’activités.

www.groupement-mh.org

Sur le même sujet :

Commentaires via facebbok
(18 visites sur cette page depuis l'installation du compteur sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz