Paris Les vitraux de Saint-Roch menacent de tomber

Article pouvant être lu en 1 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

 

PARIS

Lu sur le site de la Tribune de l’Art, cette nouvelle alarmante concernant l’église Saint-Roch à Paris :

logo Tribune de l'artSaint-Roch : une nouvelle église parisienne en danger sous l’œil indifférent d’Anne Hidalgo

 

Nef de l’église Saint-Roch, 8 avril 2015. Photo : Didier Rykner

Nef de l’église Saint-Roch, 8 avril 2015. Photo : Didier Rykner

Combien de temps encore les églises parisiennes, un patrimoine historique parmi les plus précieux de notre pays, vont-elles subir les conséquences de l’ignorance, du mépris et de l’indifférence de la maire de la ville, Anne Hidalgo, qui ne fait sur ce plan que poursuivre la politique désastreuse et inconsciente de son prédécesseur ?

(…) depuis vendredi dernier, la nef de l’église Saint-Roch est interdite, les vitraux, jamais entretenus, menaçant de s’effondrer. C’est grâce aux pigeons passant par les trous des verrières que le danger a pu être découvert : le curé de la paroisse ayant signalé cette situation, un spécialiste s’est rendu sur place et n’a pu que constater le désastre et donner l’alerte. Nul doute que des filets vont être installés, repoussant aux calendes grecques une indispensable restauration. Quand on pense que Saint-Roch est sans doute une des églises en meilleur état de la ville ! Lire la suite sur latribunedelart.com

 

L’église Saint-Roch est une église du 1er arrondissement de Paris, située au 284 rue Saint-Honoré, bâtie entre 1653 et 1722 sur les plans initiaux de Jacques Le Mercier. Longue de 126 mètres, de plan médiéval, c’est l’une des plus vastes de Paris. L’édifice est classé au titre desmonuments historiques depuis le 7 décembre 1914. En savoir plus sur fr.wikipedia.org/wiki/Eglise_Saint-Roch_de_Paris

Commentaires via facebook
(104 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de