Rouen Des « chefs-d’oeuvre en péril », selon l’Express

Article pouvant être lu en 2 minute(s), hors éléments éventuels audio ou vidéo
Partages

 

SEINE MARITIME

Lu sur le site de Paris Normandie :

Patrimoine à Rouen. Des « chefs-d’oeuvre en péril », selon l’Express

.

Rouen est dotée d'un patrimoine exceptionnel... qui coûte très cher. (photo Flyhn)

Rouen est dotée d’un patrimoine exceptionnel… qui coûte très cher. (photo Flyhn)

Dans son numéro du 10 juin 2015, le magazine l’Express consacre un dossier au patrimoine de Rouen (Seine-Maritime). Un patrimoine en péril, selon l’hebdomadaire. Détails.

Ville « d’art et d’histoire », selon l’expression consacrée, Rouen (Seine-Maritime) est dotée d’un patrimoine exceptionnel. Dans son numéro du 10 juin 2015, le magazine L‘Express lui consacre un dossier de 16 pages, intitulé… Rouen et ses environs, chefs-d’œuvre en péril. « Rouen forme avec Paris et Nancy le trio des villes de France qui comptent le plus de monuments historiques au kilomètres carré », souligne l’enquête en introduction.

Des trésors patrimoniaux en péril

Sauf que cet atout est autant une « richesse » qu’un « casse-tête ». Car bien évidemment, maintenir un tel patrimoine en bonne santé a un coût, exorbitant. « En 2008, un rapport des Monuments historiques évaluait à 100 millions d’euros les investissements à réaliser dans les seules propriétés municipales. Six ans plus tard, les finançeurs publics n’étaient parvenus à réunir que 12,5 millions d’euros de ce budget… »

En conséquence, de nombreux édifices de Rouen sont en souffrance, voire en péril. L’Express a passé en revue les exemples les plus édifiants, guidé par des interlocuteurs locaux, comme Daniel Caillet, délégué régional de l’association Urgence patrimoine, Jean-Pierre Chaline, président de l’association des amis des monuments rouennais, Jacques Tanguy, guide-conférencier, Guy Pessiot, adjoint en charge du patrimoine à la Ville de Rouen etc.

Des églises à l’avenir incertain

Il en va ainsi de plusieurs églises, dont quatre sont affublées d’un qualificatif évocateur par le magazine : Saint-Pierre-du-Châtel (« la  ruinée »), Saint-Romain (« La menacée »), Saint-Nicaise (L’oubliée »), et Saint-Paul (« La mal-aimée »). Quatre édifices aux destins différents, mais qui partagent désormais la même incertitude quant à leur pérennité. Saint-Pierre-du-Châtel porte les stigmates de la guerre et pourrait être rasée ; Saint-Romain a dû composer avec une urbanisation grandissante, et l’arrivée du métro lui fait subir des vibrations inquiétantes ; Saint-Nicaise, de caractère hybride ancien/moderne, s’effrite, mais  pourrait être réaménagée en logements ; Saint-Paul est cernée par la circulation et est à vendre – tout comme Saint-Nicaise -, sauf que les acheteurs ne se bousculent pas…

A suivre dans l’article publié dans Paris Normandie :

Les fleurons : des puits sans fond

Un patrimoine industriel à réhabiliter

L’héritage patrimonial : un cadeau empoisonné ?

En savoir plus sur Rouen. Patrimoine à Rouen. Des « chefs-d’oeuvre en péril », selon l’Express « Article « Normandie-actu

commentaires via facebbok
Partages
(49 visites sur cette page depuis l'installation du compteur sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz