Tarn Une ancienne église transformée en mosquée depuis 1981

Article pouvant être lu en 2 minute(s), hors éléments éventuels audio ou vidéo
Partages

 

TARN

Lu sur le site de France 3 Midi-Pyrénées

Tarn : à Graulhet, une ancienne église transformée en mosquée depuis 1981

.

© Sylvain Duchampt / France 3 L'église a été transformée en mosquée en 1981

© Sylvain Duchampt / France 3 L’église a été transformée en mosquée en 1981

Alors que démarre jeudi le ramadan, la question de la pénurie de lieux de cultes musulmans se pose. Le recteur de la mosquée de Paris demande à utiliser des églises désacralisées. A Graulhet (Tarn), c’est le cas depuis près de 35 ans.

C’est un cas rare en France : la mosquée de Graulhet dans le Tarn est installée depuis 1981 dans une ancienne église catholique qui a été désacralisée. Le problème des lieux de culte musulmans, trop petits ou trop rares en France, est de nouveau posé alors que s’ouvre jeudi le ramadan. Pour le recteur de la mosquée de Paris Dalil Boubakeur, il faut utiliser davantage d’églises désacralisées. Une proposition qui a suscité la polémique… En savoir plus sur Tarn : à Graulhet, une ancienne église transformée en mosquée depuis 1981 – France 3 Midi-Pyrénées

Lire aussi : Le village de Graulhet à l’heure musulmane Valeurs Actuelles, 15 juillet 2015

A Nantes aussi

Dans ma note Des églises qui n’en sont plus (20 octobre 2010), j’avais également relevé que l’Association Islamique de l’Ouest de la France (A.I.O.F), avait permis à un petit groupe de fidèles d’obtenir un lieu de prière, intitulé Mosquée El Forqane, qui avait pris place dans l’ancienne Chapelle St Christophe, désacralisée, située 15, quai Malakoff.

Selon, le site saphirnews.com, daté 19 novembre 2012, « Jusqu’à présent, les fidèles allaient prier dans la mosquée El Forqane, une ancienne chapelle aménagée en salle de prière. Un espace bien trop petit et exigu. (…) La mosquée El Forqane est saturée. Des gens sont obligés de prier dehors. On a passé des moments difficiles en hiver », raconte Abdelkhalek Chadli, le président de l’Association islamique de l’ouest de la France (AIOF) à l’origine de ce projet. De plus, le lieu de culte doit bientôt disparaître. « Une route doit traverser l’espace occupé actuellement par la mosquée. Cela est en effet inscrit dans le grand projet de la ville (GPV) de Nantes », explique l’AIOF.  »

Depuis cette chapelle-mosquée  semble avoir été rasée.

A ce propos, lire aussi :

commentaires via facebbok
Partages
(121 visites sur cette page depuis l'installation du compteur sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz