Lyon Vente aux enchères de sépultures abandonnées

Article pouvant être lu en 1 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

 

RHÔNE

Lu sur le site du Progrès :

LYON. Vente aux enchères : 1 euro, la dernière demeure

Comment acquérir une sépulture abandonnée ? La vente aux enchères du 25 juin à Loyasse et à la Croix Rousse avec mise à prix à 1 € le monument, répond à un double besoin : acheter de l’occasion, restaurer de l’ancien..

Comment acquérir une sépulture abandonnée ? La vente aux enchères du 25 juin à Loyasse et à la Croix Rousse avec mise à prix à 1 € le monument, répond à un double besoin : acheter de l’occasion, restaurer de l’ancien./ Photo Philippe Juste

/ Photo Philippe Juste

(…) Céline Eyraud, responsable du service concessions « Une municipalité ne peut pas prendre en charge toutes les rénovations du patrimoine dans ses cimetières. Aussi, on travaille avec les ministères de la culture et de l’intérieur pour encourager la valorisation du patrimoine et la défiscalisation en cas de réhabilitation. »

Comme leur voisin de la Croix-Rousse, les gestionnaires du cimetière de Loyasse misent sur l’anticipation. La demande est forte avec une offre limitée de 10 et 15 caveaux par an. Aussi, la vente aux enchères reste prisée contrairement au cimetière de la Guillotière qui propose chaque année, une offre de 80 et 90 caveaux. Reste qu’avant d’aboutir à cette vente officielle, la ville observe une procédure précise et doit prendre toutes les précautions. Afin de procéder aux investigations, si la loi prévoit deux ans après l’échéance d’une concession, la ville se donne une marge de deux ans supplémentaires… Lire la suite sur Lyon | Vente aux enchères : 1 euro, la dernière demeure

Commentaires via facebbok
(540 visites sur cette page depuis l'installation du compteur sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar