« Touche pas à mon église », les musulmans veulent clore la polémique

Article pouvant être lu en 3 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

PATRIMOINE RELIGIEUX

Lu sur le site de metronews :

« Touche pas à mon Eglise » : « Pour les musulmans, le sujet est clos », répond le président du CFCM

.

Nouveau président du Conseil français du culte musulman, Anouar Kbibech réagit à la une de l’hebdomadaire « Valeurs actuelles ». Photo : AFP et Valeurs actuelles

En réponse à une idée qui avait émergé il y a quelques semaines, le magazine « Valeurs actuelles » lance ce mercredi un appel à ne pas transformer les églises en mosquées, signé notamment par Eric Zemmour et Nicolas Sarkozy. Nouveau président du Conseil français du culte musulman, Anouar Kbibech réagit pour metronews.

L’idée avait émergé dans le débat public il y a presque un mois. Au cours d’une interview sur Europe 1 le 15 juin, Dalil Boubakeur, alors président du Conseil français du culte musulman (CFCM), avait évoqué une piste abordée dans son livre Lettre ouverte aux Français : transformer les églises abandonnées en mosquées. « C’est un problème délicat mais pourquoi pas », lançait-il. Mais face à la levée de boucliers suscitée par cette déclaration, le CFCM avait aussitôt rétropédalé, publiant le jour même un communiqué de clarification : « Il n’y a aujourd’hui aucun souhait ni volonté de projet dans ce sens (…), l’Église de France est la seule autorité habilitée à disposer des édifices religieux ».

Pas de quoi calmer le magazine Valeurs actuelles qui lance ce mercredi, par la plume de l’écrivain Denis Tillinac, cet appel : « Touche pas à mon église ! » Fustigeant des déclarations qui « offensent gravement les catholiques », le texte commence par souligner le danger d' »amalgames » qu’elles engendrent « en ces temps où le terrorisme islamiste ensanglante la planète et commet des crimes en plein Paris ». « Une église n’est pas une mosquée, et prétendre que ‘les rites sont les mêmes’ relève d’un déni de réalité scandaleux », poursuit l’écrivain, avant de disserter sur la place des clochers dans l’histoire et le patrimoine de France. Un cri d’alarme signé par une vingtaine de personnalités, dont Eric Zemmour, Alain Finkielkraut ou encore Nicolas Sarkozy.

Alors, mise au point nécessaire ou fausse polémique ? Metronews a interrogé Anouar Kbibech, qui a succédé le 30 juin à Dalil Boubakeur à la tête du CFCM.

Lire l’interview dans laquelle le nouveau président du CFCM « insiste sur le fait que les musulmans en France sont respectueux des traditions judéo-chrétiennes du pays et des lieux de culte chrétiens et juifs. Ils souhaitent pratiquer leur culte décemment mais ils n’ont aucune volonté ou prétention de transformer d’autres lieux de culte. » En savoir plus sur « Touche pas à mon Eglise » dans Valeurs Actuelles : « Pour les musulmans, le sujet est clos », répond le président du CFCM Anouar Kbibech – metronews

Lire aussi:

A ce propos :

Commentaires via facebook
(89 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Brochier MarcelleDELCOUR Recent comment authors

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Brochier Marcelle
Invité
Brochier Marcelle

Oui pour que l’église désaffectée devienne une mosquée, ce sera toujours un lieu de prière, n’est-ce pas mieux qu’une « boite de nuit »! comme cela est déjà arrivé !

DELCOUR
Invité
DELCOUR

Il devient urgent de cesser de parler la langue de bois et de regarder le problème en face : la déshérence des églises n’est pas la conséquence de l’anticléricalisme des autorités publiques (bien au contraire !), ni même de la baisse de la pratique des fidèles. Elle est la conséquence de la diminution du recrutement des prêtres. Et pour cause. Quel est l’avenir envisageable pour un jeune de 20 ans qui envisage la prêtrise ? * des études à bac + 5 minimum * pour se retrouver en fin de compte tout seul dans un presbytère inconfortable, à gérer une… Read more »