Luxembourg Les Fabriques d’église contre l’EtatArticle pouvant être lu en 3 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

Partages

 

LUXEMBOURG

Lu sur le site du Quotidien indépendant luxembourgeois :

Les fabriques d’église menacent de porter plainte contre l’État

.

La séparation de l'Église et de l'État n'est pas vraiment du goût des fabriques d'église qui n'entendent pas lâcher le morceau. (photo archives LQ)

La séparation de l’Église et de l’État n’est pas vraiment du goût des fabriques d’église qui n’entendent pas lâcher le morceau. (photo archives LQ)

Le Syfel, représentant 258 des 285 fabriques d’église, avec plus de 1 500 membres bénévoles, n’est pas prêt à accepter l’accord signé en début d’année entre l’État et l’Église catholique qui doit préparer le terrain pour une séparation entre l’Église et l’État. Le gouvernement aurait adopté une position «non-démocratique» et même «discriminatoire».

C’est pourquoi le Syfel menace de «déposer plainte pour discrimination et limitation de la liberté de la religion auprès des instances nationales et internationales». Ses membres soulignent qu’«ils sauront se défendre et ne tolèreront pas que des tiers décident sur leur sort».

 En savoir plus sur la résolution du Syfel (pages 3 et 4 en français)

Lire aussi sur le même site :

« Les communes doivent encore pouvoir financer les églises »

.

«Les communes sont libres et autonomes», estime Serge Eberhard. Il qualifie le projet de loi 6824, qui aurait pour effet selon lui la disparition d'une bonne partie des fabriques d'église, d'«aberrant». (photo Didier Sylvestre)

«Les communes sont libres et autonomes», estime Serge Eberhard. Il qualifie le projet de loi 6824, qui aurait pour effet selon lui la disparition d’une bonne partie des fabriques d’église, d’«aberrant». (photo Didier Sylvestre)

Le Syndicat des fabriques d’église du Luxembourg (Syfel) menace de porter devant le tribunal la perspective de leur remplacement par un fonds de gestion des édifices religieux, tel que prévu par le projet de loi 6824. Retrouvez l’« Interview du lundi » avec son président, Serge Eberhard. Extrait :

Dans une résolution commune, le Syfel dénonce une mesure discriminatoire vis-à-vis des catholiques…

« Le présent projet de loi reflète le désir du gouvernement ou d’un ministre d’interdire aux communes de soutenir financièrement les fabriques d’église. Il ne s’agit pas d’une disposition facultative, mais bien d’une obligation, ce qui est aberrant compte tenu du fait qu’un tel interdit n’existe pas dans d’autres domaines.

Or les communes sont libres et autonomes, et c’est bien la première fois que ce genre de choses se retrouve dans un texte de loi. À l’avenir donc, les communes n’auront plus le droit de soutenir financièrement la communauté catholique, alors que ce n’est pas le cas pour d’autres communautés religieuses.

Il faut savoir que l’institution de la fabrique d’église compte d’office le bourgmestre parmi ses membres. La commune en fait donc partie automatiquement pour être au courant de la situation financière de la paroisse. Par ailleurs, si une commune offre sa contribution, cela signifie d’abord que la paroisse a déjà apporté la sienne. En tant que Syfel, nous constatons une discrimination de la communauté catholique, qui est seule visée. Pour toutes les autres communautés, la commune est libre de faire comme elle l’entend. » Lire la suite sur www.lequotidien.lu/politique-et-societe/les-communes-doivent-encore-pouvoir-financerer-les-eglises/

Lire aussi :

commentaires via facebbok
Partages
(222 visites sur cette page depuis l'installation du compteur sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz