Les remparts romains de Nîmes livrent de nouveaux secrets

Article pouvant être lu en 1 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

 

GARD

Lu sur le site de la Croix

Les remparts romains de Nîmes livrent de nouveaux secrets

.

MANON VILA/INRAPVue du rempart et d’une partie de la tour : le parement en pierre taillée qui masquait l’appareil de moellons lié au mortie

MANON VILA/INRAP Vue du rempart et d’une partie de la tour : le parement en pierre taillée qui masquait l’appareil de moellons lié au mortier

Le chantier de fouilles de Nîmes a permis de mettre au jour une tour et des céramiques datant de 2 000 ans, ont annoncé mardi 18 août 2015 les archéologues de l’Inrap.

Ancienne ville romaine ô combien célèbre, Nîmes, capitale du Gard, dévoile petit à petit ses remparts datant de l’empereur Auguste. Plus grande enceinte romaine jamais recensée sur le territoire national selon le ministère de la culture, la muraille fait en effet l’objet de fouilles, pour la deuxième année, tronçon par tronçon (1).

En ce mois d’août, sous la direction de Richard Pellé, de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap), une quinzaine d’étudiants en archéologie passe bénévolement au peigne fin une partie de l’ouvrage situé dans le sud-ouest de la ville, dans le quartier du Cadereau, expression nîmoise désignant un ruisseau à sec hors périodes de pluie.

Source : Les remparts romains de Nîmes livrent de nouveaux secrets | La-Croix.com – France

Commentaires via facebook
(61 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de