Le trésor des héritiers du comte de Paris aux enchères

Pocket
Article pouvant être lu en 2 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

 

ENCHERES

Lu sur le site du Point, sous la plume de Baudoin Eschapasse

Patrimoine : le trésor de la couronne de France dispersé

Les héritiers du comte de Paris vendent plus de 200 objets ayant appartenu à leur illustre famille. Un patrimoine inestimable qui risque de quitter le pays.

Gouache peinte par François d'Orléans, prince de Joinville. Plusieurs peintures de ce fils de Louis Philippe sont mises en vente par Sotheby's les 29 et 30 septembre.

Gouache peinte par François d’Orléans, prince de Joinville. Plusieurs peintures de ce fils de Louis Philippe sont mises en vente par Sotheby’s les 29 et 30 septembre. Sotheby’s

Quand les prétendants au trône mettent le patrimoine national à l’encan ! Les onze héritiers du comte et de la comtesse de Paris(…) se séparent de meubles, tableaux et autres bijoux de famille au cours d’une vente exceptionnelle les 29 et 30 septembre.

Au catalogue ? Des œuvres signées des plus grands artistes des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles. Telles ces gouaches du peintre-décorateur Louis Carrogis, dit Carmontelle. Ou de Nicolas-Bernard Lépicié, portraitiste royal, qui nous laisse entrevoir l’intimité de la famille de France. Les toiles représentant le duc de Valois au berceau, futur Louis Philippe et arrière-arrière-grand-oncle du comte de Paris, sont particulièrement émouvantes.

Trésors nationaux

Le ministre de la Culture n’a pu s’opposer à la vente que de 3 pièces (sur près de 250), dont la sortie du territoire est désormais interdite. Il s’agit du livre de comptes du château d’Amboise et des portraits de Louis XIII par Philippe de Champaigne, mais aussi de la duchesse d’Orléans par Élisabeth Vigée Le Brun… En savoir plus sur Patrimoine : le trésor de la couronne de France dispersé – Le Point

Lire aussi sur La tribune de l’Art :

Nombreuses préemptions des musées français à la vente de la famille d’Orléans

Acquisitions – Versailles, Louvre, Eu, Musée de la Légion d’Honneur – A la vente des Orléans chez Sotheby’s, les Carmontelle ont été adjugés au prix record de 440 000 euros, et le second est resté invendu à 190 000 €. Le Louvre ne pouvait donc pas – à supposer qu’il en ait eu l’intention – préempter l’un de ces dessins. Il s’est cependant bien rattrapé en achetant 46 000 € le très important Une soirée chez le duc d’Orléans d’Eugène Lami… Lire la suite sur latribunedelart.com/nombreuses-preemptions-des-musees-francais-a-la-vente-de-la-famille-d-orleans

(262 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)
Pocket

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
ldk Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
ldk
Invité
ldk

La France se défait sans Roi….et leurs patrimoines avec….