Un projet de vitraux jugé trop profane à Anzy-le-Duc

Article pouvant être lu en 1 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

 

SAONE-ET-LOIRE  ART SACRE

Lu sur le nouveau site de La Croix, cet article signé par  Samuel Lieven :

Un projet de vitraux contemporains jugé trop profane à Anzy-le-Duc

.

À gauche, l’un des vitraux du XIXe siècle de l’église d’Anzy-le-Duc. À droit, l’un des nouveaux vitraux qui ne seront pas installés. / DR

À gauche, l’un des vitraux du XIXe siècle de l’église d’Anzy-le-Duc. À droit, l’un des nouveaux vitraux qui ne seront pas installés. / DR

Au terme d’une vive polémique, l’évêque d’Autun a jugé que le projet présenté par l’artiste contemporain n’avait pas sa place dans une église.

Fin de la polémique à Anzy-le-Duc (Bourgogne). Le projet de remplacement de vitraux dans cette église romane classée monument historique a finalement été refusé par l’évêque d’Autun, Mgr Benoît Rivière, au terme d’une rencontre courant janvier avec l’artiste pressenti, Gérard Fromanger.

« L’évêque a expliqué à l’artiste qu’il n’était pas hostile à l’art contemporain mais que son projet ne donnant aucune visibilité à la révélation chrétienne, il n’était pas adapté à un édifice religieux », explique Anne Jacquemot, porte-parole de Mgr Rivière.

À l’origine de ce projet controversé, l’initiative d’un industriel de la région désireux de voir remplacés les vitraux de l’église d’Anzy-le-Duc. Pour ce faire, le mécène contacte l’artiste de son choix et lui demande de travailler à un projet. Gérard Fromanger s’exécute et son travail est présenté par le maire au cours d’une réunion publique à l’automne 2015… lire la suite sur Un projet de vitraux contemporains jugé trop profane à Anzy-le-Duc – La Croix

Commentaires via facebbok
(303 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Un projet de vitraux jugé trop profane à Anzy-le-Duc"

avatar
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
J. Le_Solleu
Invité
Ne nous fâchons pas ! ledit artiste sort probablement d’une de ces « maisons de la culture » ou « centres culturels » financés par certaines municipalités à grands frais…pour les contribuables….Il est bon que l’art moderne s’exprime, et ce vitrail, surtout s’il fait partie d’une série, pourra décorer le palier d’un escalier de collège , de lycée, au titre du 1% de la loi Malraux, ou encore une « maison des jeunes », pourquoi pas le palier d’un escalier menant à la tribune d’un gymnase, d’une patinoire, d’un cybercafé…… Sûr que l’auteur de ce décor est un bon diable, et Mgr l’Evêque ne l’a pas… Read more »
Dufour
Invité

Tout est bon pour « faire de l’argent »! Aucun scrupule, aucune retenue. c’est « l’art moderne », de la couleur, choquer et empocher… rien à voir avec la foi qui a soutenu les bâtisseurs de cathédrales ou d’églises plus modestes où tout est pensé, calculé, mesuré pour aider à prier.