Interpol au secours des trésors des épaves

Pocket
Article pouvant être lu en 1 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

 

ARCHEOLOGIE SOUS-MARINE

Lu sur le site du Monde Science & techno, cet article de Viviane Thivent :

Interpol au secours du patrimoine

.

Lors de la découverte, par des archéologues sous-marins, d'un lot de piastres en argent dans l'épave de la "Jeanne-Elisabeth". ©Teddy Seguin/DRASSM En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/sciences/article/2016/02/08/interpol-au-secours-du-patrimoine_4861540_1650684.html#6AuyHQd2DOOoLXVp.99

Lors de la découverte, par des archéologues sous-marins, d’un lot de piastres en argent dans l’épave de la « Jeanne-Elisabeth ». ©Teddy Seguin/DRASSM

L’enquête conduite sur le pillage de la Jeanne-Elisabeth est la première de cette ampleur en France pour des biens culturels maritimes. Mais elle pourrait ne pas être la dernière.

D’autres procédures sont en cours, comme celle portant sur le pillage du trésor de Lava, en Corse. En 1985, trois pêcheurs d’oursins découvrent au nord d’Ajaccio, dans le golfe de Lava, des centaines de pièces d’or romaines qu’ils revendent au plus offrant. Un an plus tard, le scandale éclate après qu’un ­article de Nice Matin a signalé la vente aux enchères, à Monaco, de pièces issues d’un « trésor corse ». Les pièces sont confisquées par les douanes, à la demande du Département des recherches archéologiques ­subaquatiques et sous-marines (Drassm).

Interpol entre alors dans la danse, prévenant les polices du monde entier que ces pièces romaines appartiennent à l’Etat français et qu’elles ne sont plus vendables. Car, en la matière, la réglementation française est très claire… En savoir plus sur Interpol au secours du patrimoine

(395 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)
Pocket

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de