Braderie patrimoniale dans le Jura ?

Article pouvant être lu en 2 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

 

JURA

Plusieurs internautes m’alertent sur la vente, apparemment  sans concertation ni débat, de biens patrimoniaux d’importance par le Conseil général du Jura

Sont notamment mises en cause les ventes des Forges de Baudin et de l’Abbaye de Baume les Messieurs.

 

Baume Progrès

Le Progrès 3 mars 2016

L’un d eux dénonce :

« Les décisions proprement hallucinantes du Conseil Départemental du Jura, sans délibérations !!! On avait déjà noté l’annulation lapidaire du festival Les Déboussolades et plus récemment, le sciage des aides aux associations sportives, de la jeunesse et de l’éducation populaire, ainsi que le broyage du Comité Départemental du Tourisme, à des fins d’économies budgétaires…

On découvre maintenant que le département brade ses plus belles propriétés patrimoniales, symboles de l’histoire et de la culture jurassienne ! Mise à prix 150.000€ pour les Forges de Baudin (précédemment achetées 310.000€) et possibilité de rachat des propriétés départementales de l’Abbaye de Baume les Messieurs pour 200.000€ (estimation Domaines 340.000€) alors que rien n’a été voté par l’Assemblée départementale ! »

Un autre m’écrit :

« Il s’en passe de drôles à Baume-les-Messieurs. On brade l’abbaye ! Bernon partit d’ici en 909 pour fonder Cluny. Un patrimoine d’importance qu’il faudrait apprendre à gérer ensemble : habitants, associations, commune, communauté de communes et département. Mais l’obstruction obstinée du maire de cette commune de moins de 200 habitants empêche depuis des années tout projet collectif.

Vraiment dommage et très inquiétant pour l’avenir de l’abbaye car la commune, qui vient de faire restaurer la flèche du clocher de l’église abbatiale, a encore de grosses charges urgentes. Elle doit refaire le toit de son abbatiale (longue de 67 m quand même), achever ses réseaux secs et humides, refaire la passerelle d’accès à ses grottes… et les propriétés départementales exigent de leur côté des travaux conséquents, pas tous chiffrés.

Tout étonne dans ce dossier. D’autant plus que l’abbaye, protégée aux monuments historiques, est inscrite dans l’un des plus beaux paysages de France : la plus caractéristique reculée jurassienne qui attire nombre de randonneurs.

A noter  que Le logis abbatial avait été cédé au Département du Jura en 2007 par l’artiste Josette Coras qui souhaitait qu’il reste ouvert au public. »

Baume Voix du Jura 2016 03 03 001

La Voix du Jura, 3 mars 2016

(342 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
KeydelectGracia Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
Keydelect
Invité
Keydelect

Le Jura déguste, comme il est dit plus haut; si on pouvait vendre nos paysages je pense qu’ils n’y résisteraient pas plus que Baume ou Baudin. Peu de cas de l’histoire, ancienne comme récente, et volteface plutôt brutale d’une collectivité départementale qui vend, peu après avoir acheté: aucune continuité ni constance, une précipitation qui interroge et qui a de quoi inquièter si l’on en croit les compte-rendus d’une presse locale peu suspecte de malveillance; les conseillers municipaux de Baume ont du avaler une énorme pilule. Tout cela sur fond de réformes territoriales dont il faudra bien évaluer les incidences quand… Lire la suite »

Gracia
Invité
Gracia

Il va falloir s’interroger avant d’élire certains olibrius s’ils ont une conscience. S’ils ont une histoire à léguer, où plus simplement s’ils ont le respect des autres.