Le vieux clocher de Colombes tombe en ruine

Article pouvant être lu en 2 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

 

HAUTS-DE-SEINE

Lue sur le site du Parisien cette information donnée par Adeline Daboval:

Le vieux clocher de Colombes bientôt sauvé par le mécénat ?

.

Colombes, rue du Bournard, le 28 mars. Le vieux clocher a failli être rasé en 1969. La mairie veut le rénover. Coût des travaux : 1,4 M€.

Colombes, rue du Bournard, le 28 mars. Le vieux clocher a failli être rasé en 1969. a mairie veut le rénover. Coût des travaux : 1,4 M€.  (LP/Adeline Daboval.)

Chacun connaît ces voûtes en ogives et ce clocher pointu qui s’élèvent au bord du carrefour principal de Colombes. Est-ce une église ? Une ruine ? Un chantier en cours ? Un peu de tout cela à la fois. Les habitants ont pris l’habitude de l’appeler « le vieux clocher », par opposition à la « nouvelle » église Saint-Pierre Saint-Paul, construite un peu plus loin dans les années 1970.

La municipalité a décidé de rénover ce monument local. Lors du dernier conseil municipal, les élus ont voté une délibération pour adhérer à la Fondation du Patrimoine. Objectif : lancer une campagne de mécénat.

Actuellement soutenu par des étais, le vieux clocher tombe en ruines, rongé par l’usure, la pollution et les infiltrations d’eau. « Il fait partie du patrimoine de la ville, souligne le maire (LR) Nicole Goueta. Nous voulons le conserver et le rénover. Il sera fermé avec des vitres et mis en valeur dans un esprit de modernité. » Les études préliminaires prévoient… lire la suite sur Le vieux clocher de Colombes bientôt sauvé par le mécénat ?

La nef de l’église de Colombes abattue pour faciliter la circulation des automobiles

Dans les années 70, la démolition partielle de l’église avait grand bruit. Elle n’avait pas échappé à la litanie de chefs-d’oeuvre en péril que dressait l’écrivain Michel de Saint-Pierre, illustrations à l’appui, dans son essai Eglises en ruine, Eglise en péril (Plon 1973). Il s’appuyait dans ce cas précis sur le témoignage d’un interlocuteur résidant à Asnières :

 » (…)  » plus récemment, on a créé une ruine artificielle de l’église de Colombes, en abattant sa nef pour élargir une voie que le bon sens aurait commandé de faire passer derrière le chevet de l’église. Pour couronner le tout, on a flanqué le clocher subsistant de deux immeubles agressifs dont l’un est consacré à un prisunic et à la sécurité sociale ». Curieuse façon de mettre en valeur un édifice déjà mutilé, en lui créant un environnement contre nature ! « 

église de Colombes (in opus de M. de Saint-Pierre)

Eglise de Colombes, avant et après la démolition, in opus de M. de Saint-Pierre, Eglises en ruine, Eglise en péril (Plon 1973)

Commentaires via facebbok
(567 visites sur cette page depuis l'installation du compteur sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz