Un groupe de travail sur les changements d’usage des biens patrimoniaux

Article pouvant être lu en 1 minute(s), hors éléments éventuels audio ou vidéo
Partages

 

POLITIQUE

Selon la lettre d’information de VMF, datée de juillet 2016, dont vous trouverez ci-dessous l’extrait, Audrey Azoulay, ministre de la Culture, aurait décidé de confier à Stéphane Bern la présidence d’un groupe de travail  dont l’objet serait « d’encourager les changements d’usage des lieux patrimoniaux »

logovmf
Le groupe de travail sur la réutilisation du patrimoine

Invité d’honneur de notre dernière Assemblée Générale, Vincent Berjot, directeur des patrimoines au Ministère de la Culture et de la Communication, nous a annoncé la création d’un groupe de travail ayant pour objet d’encourager les changements d’usage des lieux patrimoniaux.

Convaincue que le patrimoine ne peut vivre et se transmettre que s’il a un usage, Audrey Azoulay, Ministre de la Culture, a décidé de confier la présidence de ce groupe de travail à Stéphane Bern, célèbre animateur de télévision et amoureux fou du patrimoine.

Partages
(55 visites sur cette page selon le compteur Google Analytics installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Une réponse à Un groupe de travail sur les changements d’usage des biens patrimoniaux

  1. Muriel FLANDIN dit:

    Les « locaux superflus » (pour leurs propriétaires) sont les mines d’or délaissées des campagnes françaises.
    La fée électricité & les nouvelles technologies arrivent pour les rendre féériques, novateurs, vivants, rentables.
    Leur réhabilitation permet de réduire les frais de fonctionnement du patrimoine , appelle les installations inédites qui, à l’avenir, le valoriseront et lutte contre la paupérisation de leur environnement.
    La création d’un groupe de travail est une excellente nouvelle. La démocratisation du sujet via la télévision aussi. A quand des thèses de 3e cycle et la création d’une banque de données nationale ouverte à tous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *