Une église à vendre à Brest, une première dans le Finistère

Article pouvant être lu en 2 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

 

FINISTÈRE

Information lue sur le site du Télégramme :

Brest. À vendre, église, prix à débattre…
.

C’est une grande première dans le Finistère : le diocèse de Quimper et Léon a émis le voeu de se séparer de l’église Saint-Yves de Quizac, située à Bellevue. La Ville n’est pas intéressée par l’édifice qui a été désacralisé il y a cinq ans. Mais alors, qui ? Pour l’heure, les voies de l’acquéreur restent impénétrables.

« Parfois, je passe devant, c’est triste. Une église vide, c’est toujours un crève-coeur. Alors autant lui redonner vie autrement et récupérer quelques deniers », souffle une fidèle de Bellevue à la sortie de la messe, samedi, à Notre-Dame du Bouguen. Pour cette fervente catholique, la mise en vente de l’église Saint-Yves de Quizac, fermée depuis 2011, n’est pas un drame en soi. « Il faut bien s’adapter aux pratiques des chrétiens et dimensionner le patrimoine en conséquence », ajoute-t-elle. Mais dans le doyenné de Brest nord, qui englobe aussi la paroisse de Lambézellec, « certains paroissiens ont de la peine, et c’est bien normal », confesse Rémi Perrin. Chargé du patrimoine religieux, l’économe diocésain pense pouvoir dire que « c’est une première dans le Finistère, en tout cas depuis mon arrivée en poste en 2009. On a vendu des chapelles, assez récentes, construites du temps du patronage, mais des églises, de mémoire, jamais ». Les édifices concernés « sont généralement des bâtiments qui ont très peu de valeur et où il n’y a pas d’attachement excessif au lieu ». Dans le cas présent, la décision serait avant tout dictée par des considérations pastorales. « On a deux églises à Bellevue, avec Notre-Dame du Bouguen. Celle de Quizac a été désacralisée en 2011 et n’accueille plus de cérémonie depuis ce jour ».

Manifeste de l’architecture en béton, l’église Saint-Yves de Quizac a été édifiée par l’architecte Claude Petton, à la fin des années 60 et inaugurée en 1971, afin de remplacer… Lire la suite sur Le Télégramme : Brest. À vendre, église, prix à débattre…

Commentaires via facebbok
(9 631 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
Me notifier des