22 propositions pour répondre aux enjeux du PatrimoineArticle pouvant être lu en 4 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

lettre-ouverte-sur-le-patrimoine

22 propositions pour répondre aux enjeux du Patrimoine

PATRIMOINE

La Lettre ouverte aux Français et à leurs Elus sur le Patrimoine, rédigée par onze institutions et associations représentant la société civile, a été rendue publique lors du salon du patrimoine qui s’est tenu au Carrousel du Louvre du 3 au 6 novembre 2016

Cet ouvrage d’une centaine de pages avance « 22 propositions pour répondre aux enjeux du Patrimoine ». Selon les rédacteurs, l’ambition est bien de « montrer que (le patrimoine) est une richesse et une chance pour la France ».

« Cette Lettre ouverte aux Français et à leurs Elus sur le Patrimoine, écrivent-ils, est le fruit de l’expérience et de la réflexion partagée de ces institutions et présente 22 propositions pour ouvrir un débat citoyen national »

Durant un an, quatre groupes de travail se sont réunis pour élaborer une définition renouvelée et élargie de la notion de patrimoine, une gouvernance améliorée, une transmission des savoirs et savoir-faire renforcés et une gestion dynamique et durable du patrimoine.

L’opportunité de cet ouvrage n’est pas occultée : « Dans le contexte électoral actuel et bien au-delà, pour faire entendre la voix du patrimoine, les institutions signataires espèrent apporter leur contribution à une réflexion nécessaire. Elles se préparent à présenter et à défendre leurs 22 propositions auprès des candidats aux élections nationales de 2017. »

Mon commentaire

Rédigé par une plume alerte, l’ouvrage se lit aisément. Sur le fond, il m’a vivement intéressé car j’y ai pleinement retrouvé les cinq vertus du patrimoine que je défends sur ce blog. Parmi les 22 propositions dont on apprécie l’argumentation, certaines sont originales notamment celles-ci :

  • L’harmonisation des outils de protections du patrimoine et de l’environnement. Car on ne peut extraire un édifice protégé de son site (a fortiori pour une église). Les deux doivent être protégés de la même manière, et non par des codes législatifs contradictoires.
  • La réalisation d’un inventaire systématique du patrimoine, y compris du patrimoine non protégé, jugé digne d’intérêt.
  • La création d’une délégation interministérielle aux patrimoines et aux sites.
  • La « sanctuarisation » d’une dotation affectée aux communes et destinée à la préservation et à l’entretien de leur patrimoine public municipal.
  • La numérisation systématique des données publiques et privées sur le patrimoine et l’accessibilité à tous de ces données numériques
  • L’affectation de recettes d’un tirage de la loterie nationale à la sauvegarde et à la mise en valeur du patrimoine.
  • L’encadrement et l’incitation à la réaffectation des édifices « sans emploi » dans le respect de leurs valeurs historiques, symboliques et leurs qualités architecturales et artistiques…

Une série d’autres préconisations également visent le renforcement de la Fondation du patrimoine. Certaines sont à peine suggérées, comme celle de la création d’un Monumentenwacht à la française. Développé aux Pays-Bas et en Belgique, cet organisme flamand offre aux propriétaires privés et public d’un monument historique un diagnostic régulier de l’état sanitaire de leur édifice suivi des petites réparations qui en résulte. Les onze institutions pourraient préconiser ce bel exemple qui favorise l’entretien du patrimoine à protéger. La Fondation du Patrimoine, si le législateur le permettait, pourrait-elle ajouter un tel service à ses missions ?

Enfin, La dimension européenne semble un peu oubliée de la réflexion commune engagée dans cette lettre ouverte. Elle mériterait une attention particulière. La sauvegarde et la valorisation du patrimoine mérite aussi son lobbying à Bruxelles. L’Europe doit aussi prendre conscience que le développement d’une culture commune passe aussi par ce type d’engagement.

Benoit de Sagazan

Informations pratiques :

Editions Michel de Maule

En vente auprès des associations – 10 euros

Les 11 institutions et associations ayant participé à la rédaction de cette Lettre ouverte sont :

 

 

Commentaires via facebbok
(710 visites sur cette page depuis l'installation du compteur sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz