Collecte de dons : Peut-on imaginer la ville sans église ?

Article pouvant être lu en 2 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

ILE-DE-FRANCE / CAMPAGNE PEUT-ON IMAGINER LA VILLE SANS EGLISE ?

Information lue sur le site La-Croix.com :

Les Chantiers du Cardinal défendent l’avenir des églises

Affiche : Peut-on imaginer la ville sans églises ?

Affiche de la campagne 2016 des Chantiers du Cardinal : Peut-on imaginer la ville sans églises ?

« Peut-on imaginer la ville sans église ? » C’est la question rhétorique que pose l’association patrimoniale des diocèses d’Île-de-France pour sa campagne annuelle de collecte de dons.

Une place où se croisent passants, cyclistes et véhicules. Quelques arbres. En arrière-plan, la ligne d’horizon formée par les immeubles. Et au milieu de ce décor, la silhouette d’une église, partiellement effacée. Cette scène, frappée du slogan « Peut-on imaginer la ville sans église ? », s’étalera bientôt dans et sur les murs des églises d’Île-de-France. C’est la campagne annuelle des Chantiers du Cardinal, l’œuvre des diocèses franciliens pour la construction et l’entretien des églises.

Pour cette campagne de collecte de dons, l’association créée en 1931 par le cardinal Verdier, adopte un ton légèrement provocant et assume de surfer sur les débats qui ont agité ces derniers temps la société française. « On sent monter, depuis quelques mois, un sentiment fort autour des questions de racines, de patrimoine, d’identité », explique Frédéric Fonfroide de Lafon, directeur de l’agence qui a conçu cette campagne. Le communicant prend même en exemple la pétition controversée « Touche pas à mon église », lancée à l’été 2015 par un journaliste de Valeurs actuelles.

« Les catholiques doivent prendre conscience qu’ils sont dépositaires d’un patrimoine »

Les Chantiers du Cardinal avaient d’ailleurs choisi la date du 24 novembre, en plein entre-deux tours de la primaire à droite, pour diffuser un communiqué annonçant cette campagne. Rebondissant sur le poids électoral des catholiques dans ce scrutin, l’association affirmait que « la défense du patrimoine, et plus particulièrement du patrimoine religieux, est partie intégrante du débat sur l’identité nationale ». Elle estimait même que « la notion de patrimoine sera déterminante dans l’élection du futur candidat voire du futur président ».

D’ailleurs, dans les questionnements qui traversent la société au sujet des racines chrétiennes de la France, la conviction est nette au sein de l’association. « Pour nous, ce n’est même pas un débat, c’est une évidence », lance Arielle Courty, directrice de la communication. « Nous n’avons pas peur de dire l’importance d’avoir des églises visibles », poursuit-elle. Et les catholiques doivent, pense-t-elle, « prendre conscience qu’ils sont dépositaires d’un patrimoine ».> Lire aussi : Patrimoine : les églises, une passion françaiseToucher un public large

Malgré ces positions bien tranchées… Lire la suite sur Les Chantiers du Cardinal défendent l’avenir des églises – La Croix

Commentaires via facebbok
(219 visites sur cette page depuis l'installation du compteur sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz