Arc-sur-Tille Le bel exemple d’une église qui se redresse fièrement

Article pouvant être lu en 1 minute(s), hors éléments éventuels audio ou vidéo
Partages

CÔTE-D’OR

Eglise saint-Martin à Arc-sur-Tille (c) UEPA

Eglise saint-Martin à Arc-sur-Tille (c) UEPA

Promise à la démolition en 2005, l’église a su non seulement résister aux volontés destructrices mais, encore plus fort, mener à bien sa restauration

Depuis sa fermeture au public en novembre 1989, en passant par la volonté d’un maire en septembre 2005 d el a démolir sans la remplacer, l’église Saint Martin d’Arc-sur-Tille est la preuve même que la destruction n’est pas la conséquence d’une fatalité.

Bien au contraire, elle est la preuve que la volonté précède les moyens. Cette volonté s’est notamment incarnée dans la personne d’André Fanjaud, qui à la tête de son association Une Eglise Pour Arc-sur-Tille, s’est battu contre vents et marée pour que l’église ne soit pas démolie, puis pour convaincre que sa restauration restait possible.

« Si aujourd’hui l’édifice est sauvé, m’écrit-il, il reste encore d’autres travaux à réaliser pour permettre sa réouverture définitive ». Un petit ouvrage, vendu 10 euros, qui retrace l’histoire de l’église et du combat mené pour lui rendre sa dignité,  vient d’être publié ‘disponible auprès de l’association.

Le rappel de ce combat exemplaire n’est pas innocent, l’église d’Arc-sur-Tille a encore besoin de notre soutien. Aujourd’hui,  il manque 86 000 € pour lancer la troisième partie de la restauration (toiture péristyle, portes et fenêtres, électricité, chauffage, accès handicapés, maçonneries diverses) et rouvrir l’église au public.

Merci de votre aide !

commentaires via facebbok
Partages
(377 visites sur cette page depuis l'installation du compteur sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz