Belgique Le Calvaire de Mouscron remplacé par un lieu de recueillement multiphilosohiqueArticle pouvant être lu en 3 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

BELGIQUE

Information lue sur le site DH.be, suivie de mon commentaire :

Mouscron: Le Calvaire disparaît du cimetière

calvaire du cimetière de Mouscron (Belgique)

Calvaire du cimetière de Mouscron (Belgique)

Depuis bien longtemps, le Calvaire du cimetière du Centre était encerclé de barrière métallique. Et pour cause, la sécurité des visiteurs n’était plus assurée à proximité de ce lieu historique. Effectivement, les murs, et les toitures surtout, ne tenaient plus très bien et des morceaux de pierre étaient déjà tombés.

Pour éviter un drame et pour coller à une circulaire ministérielle, le Calvaire du plus grand cimetière de la cité des Hurlus, sera donc remplacé par un espace de recueillement multiphilosophique. Les travaux de démolition ont donc débuté ce lundi et devraient être terminés dans le courant de la semaine, avant de laisser place au chantier de reconstruction.

« C’est un projet qui était en préparation depuis quelque temps. Au départ, nous avions pensé à le faire par l’intermédiaire des services de la ville. Mais nous n’avions pas les moyens adéquats et nous avons donc opté pour l’emploi d’une société extérieure. Une fois que la démolition sera terminée, le terrain sera donc propice à la construction d’un lieu de culte qui soit respectueux de toutes les cultures et de toutes les religions », commente Ann Cloet, échevine en charge des Cultes… Lire la suite sur Mouscron: Le Calvaire disparaît du cimetière – DH.be

Mon commentaire

Dois-je avouer combien cet article me laisse pantois, avec un grand sentiment de malaise. Il est toujours facile de se donner bonne conscience de supprimer un monument, reçu en héritage, parce qu’il donne des signes de périls et qu’il deviendrait menaçant, en feignant d’oublier que la menace vient d’abord d’un manque d’entretien, d’une coupable négligence.

Ensuite la réponse donnée à la disparition du calvaire me parait également ahurissante. D’un revers de main, une histoire, une identité, une religion sont balayées. La religion remplacée par la philosophie, plus fort encore la « multi-philosophie » dont on ne comprend pas bien le concept. On passerait ainsi  négligemment d’un art de croire à un art de vivre qui finalement dira de quoi de la mort, et d‘une vie possible ou promise dans l’au-delà ? Réduire le judaïsme, le christianisme, l’islam, le bouddhisme à des philosophies me parait bien périlleux. Mais peut-être, j’ose l’espérer, l’expression « espace multiphilosophique » ne serait qu’une maladresse de langage… Si oui viendrait-elle de l’auteur de l’article ou des concepteurs dudit espace ?

Je ne suis pas opposé à ce que d’autres traditions religieuses que chrétienne, voire philosophiques, puissent s’exprimer et avoir droit de cité dans nos cimetières. Bien au contraire quand cela est dans le respect de la mémoire des défunts. Ce qui me gêne ici c’est le « multi » qui relègue les croyances religieuses au rang d’un bazar énigmatique où chacun tentera d’un retrouver un peu de sa foi ou de son absence de foi. Mieux aurait valu les distinguer pour que chacune se sente respectée plutôt que confondues au risque de sentir négligée. Nos cimetières valent mieux qu’un négligente et finalement coupable confusion.

BS

Commentaires via facebbok
(394 visites sur cette page depuis l'installation du compteur sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz