Martin Malvy : 54 pistes pour améliorer le tourisme à partir de nos patrimoines

Article pouvant être lu en 3 minute(s), hors éléments éventuels audio ou vidéo
Partages

POLITIQUE

800px-France-Mont-Saint-Michel-1900_bordercropped

Lu sur le site Localtis.info (Caisse des Dépots et Consignation)

Le rapport Malvy veut relancer le tourisme autour du patrimoine

Martin Malvy a remis à Jean-Marc Ayrault son rapport, commandé en février 2016 par Laurent Fabius et intitulé « 54 suggestions pour améliorer la fréquentation touristique de la France à partir de nos patrimoines ». Martin Malvy est le président de Sites et cités remarquables de France – né en novembre dernier de la fusion de l’Association nationale des villes et pays d’art et d’histoire (ANVPAH) et des Villes à secteurs sauvegardés et protégés (VSSP) -, mais aussi l’ancien président de la région Midi-Pyrénées.

Le patrimoine a un impact, mais lequel ?

Le lien entre tourisme et patrimoine fait l’objet d’une attention de longue date et ce dernier est régulièrement mis au rang des atouts touristiques majeurs de la France. Encore faudrait-il pouvoir mesurer précisément son rôle dans l’attractivité du pays. La seule donnée quantifiée est le chiffre de 2,4 milliards d’euros (en légère progression depuis cinq ans) pour les entrées dans les musées, la participation aux spectacles et autres activités culturelles.

Un montant qui ne pèse pas très lourd face aux 158,6 milliards d’euros de la consommation touristique française en 2015, mais qui ne traduit pas le véritable rôle du patrimoine dans l’image de la France et donc dans la décision des touristes étrangers de s’y rendre. Par exemple, un touriste étranger sur deux, soit 42 millions de personnes, indiquent que la culture est l’un des motifs de leur venue en France.

Le rapport ne se lance pas dans ce débat, mais préfère se concentrer sur une série de propositions très concrètes, organisées en cinq grands axes.

Le premier axe – présent dans tous les rapports sur le tourisme sans beaucoup d’effets jusqu’à présent – porte sur les enjeux de gouvernance, avec pour objectif de renforcer les synergies entre les différents acteurs du secteur. (…) De même, le rapport préconise, entre autres, de renforcer la place du patrimoine dans les contrats de destination, de rationaliser les labels – le rapport en dénombre 37 dans le champ du patrimoine ! – et de créer une signature « Patrimoines de France ».

Seconde grande orientation du rapport : structurer davantage l’offre pour mieux répondre aux exigences des touristes et à leurs nouvelles attentes. (…) Le rapport évoque aussi d’autres piste comme la mixité des usages du patrimoine, la mobilisation du secteur des transports pour assurer une meilleurs accessibilité, la mise en réseaux des sites et la création de « pass » sur le territoire ou l’appel à la création contemporaine pour « ré-enchanter » l’offre patrimoniale.

Le troisième axe du rapport Malvy concerne la formation, avec pour ambition de renforcer l’expertise des jeunes sur les enjeux liés au tourisme culturel et patrimonial.

Le quatrième axe consiste à favoriser la transition numérique afin d’adapter l’offre touristique aux nouvelles pratiques.

Dernier axe enfin : la promotion, afin de faire connaitre les trésors du patrimoine français, parfois éloignés des grands circuits actuels empruntés par les touristes… Lire l’intégralité de l’article et le rapport Malvy sur Le rapport Malvy veut relancer le tourisme autour du patrimoine

commentaires via facebbok
Partages
(412 visites sur cette page depuis l'installation du compteur sur le site le 22 juillet 2014)
(2 visites aujourd'hui)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz