Présidentielles Sites et Monuments soumet 12 propositions patrimoniales aux candidatsArticle pouvant être lu en 4 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

Partages

POLITIQUE

Reçu ce message d’Alexandre Gady, président de Sites et Monuments (ex-SPPEF) qui interpelle les candidats sur la situation préoccupante du patrimoine historique et paysager de la France et leur soumet 12 propositions, dont l’une d’entre elles concerne les églises et les cimetières

Logo SPPEF

Message d’Alexandre Gady : 

L’absence ou la pauvreté, dans le programme des candidats à l’élection présidentielle, de projet en matière de patrimoine, alors que ce domaine de l’action publique requiert toute leur attention, nous incite à formuler les propositions concrètes suivantes :

http://www.sppef.fr/2017/03/20/sites-monuments-12-propositions-patrimoniales-pour-la-presidentielle/

Les thèmes de l’enseignement, du patrimoine de l’État, du devenir des grandes demeures et de leur mobilier, des églises, des rapports avec l’écologie et avec l’aménagement du territoire y sont notamment abordés, avec un espoir : celui de remettre le patrimoine au cœur de la vie de chacun.

Nous vous souhaitons une bonne lecture de ce projet et restons à votre entière disposition.

Patrimonialement vôtre,

Alexandre GADY

Président de Sites & Monuments

Dans cette adresse aux candidats, on peut notamment lire au sujet des églises, le constat suivant : 

Le patrimoine, mais aussi les mémoires familiales, sont atteints par une vague de destruction d’églises et de sépultures. Les lieux de culte doivent faire l’objet d’une déclaration préalable de démolition et les travaux remédiant à un état de péril mis obligatoirement à la charge des communes, après réaffectation à un usage civil, afin de respecter la loi de séparation des Églises et de l’État et d’inciter ces collectivités à entretenir régulièrement leur patrimoine. Les tombes les plus intéressantes des cimetières doivent être inventoriées et protégées par les documents d’urbanisme puis, le cas échéant, réaffectées à charge de restauration.

La proposition (cf. N°9) qui lui est apportée, est la suivante : 

La France traverse une vague sans précédent de démolition d’églises (celle d’Abbeville en 2013, inédite par son ampleur ; démolition votée de l’église de Jussy-le-Chaudrier, des XIIIe et XVIIIe siècles). Que l’on soit croyant ou non, elles constituent un symbole identifiant, par leur hauteur et leur centralité, de nombreuses communes et villages. La baisse des crédits de dotation de l’État suppose d’abord un réexamen des protections existantes en la matière (comme cela avait été fait en 1905). Un système de déclaration préalable des travaux de démolition, doit également être créé pour les lieux de culte communaux. Les « déconstructions » étant souvent la conséquence d’un défaut d’entretien régulier, il serait possible d’inciter les communes à y satisfaire en mettant obligatoirement à leur charge les dépenses visant à remédier à un état de péril, la désaffectation de l’église au culte étant automatiquement acquise, conformément au principe de séparation des Églises et de l’État, celle-ci pouvant alors être utilisée partiellement ou totalement à des fins civiles.

De même, nous souhaitons, en cas de projet d’édification d’un nouveau bâtiment communal, que la question de la reconversion, y compris partielle, des lieux de cultes communaux nécessitant des travaux puisse être préalablement envisagée avec l’affectataire. L’exemple canadien doit ici être mis à profit et toute action prospective dans ce domaine encouragée.

Les tombes des cimetières, victimes de destructions à grande échelle, doivent être mieux respectées. Après inventaire et protection par les documents d’urbanisme, un système de réaffectation des monuments les plus significatifs doit être mis en place (pratique suivie depuis l’Antiquité), à charge pour les nouveaux concessionnaires de les restaurer. Les restes humains exhumés à cette occasion doivent être inventoriés et conservés avec soin par les communes.

.

Lire aussi

22 propositions pour répondre aux enjeux du patrimoine

lettre-ouverte-sur-le-patrimoine

Lettre ouverte aux Français et à leurs Elus sur le Patrimoine

22 propositions pour répondre aux enjeux du Patrimoine

Commentaires via facebbok
(255 visites sur cette page depuis l'installation du compteur sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Présidentielles Sites et Monuments soumet 12 propositions patrimoniales aux candidatsArticle pouvant être lu en 4 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
patrimvalreas@orange.fr
Invité

Notre patrimoine historique et paysager est une richesse oubliée dans nos campagnes…Nous, pauvres associations, qui nous dévouons corps et âme, tout au long de l’année, avons besoin d’une bienveillance de la part des pouvoirs publics.
Il faudrait aussi une rationalisation et une politique bien définie de la part de nos gouvernants.
Pour nous les associations, il faut qu’on y voit clair à court terme, moyen terme et le long terme.

patrimvalreas@orange.fr

wpDiscuz