Stéphane Bern en mission pour sauver le patrimoine en péril

Article pouvant être lu en 2 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

Stéphane Bern Foire du Livre de Bruxelles 2011 Stéphane Bern Foire du Livre de Bruxelles 2011

Interview par Jean-François Arnaud, lue sur le site de Challenges.fr

Bern: « La situation du patrimoine est gravissime »

Votre feuille de mission prévoit la sauvegarde du patrimoine en péril. N’est-ce pas une mission impossible?

La situation est gravissime. Notre pays possède des milliers de châteaux et sites en très mauvais état. Ma mission consiste d’abord à les recenser et à apprécier la gravité de chaque situation.

Combien de châteaux, d’églises et de monuments menacent de disparaître en France?

Je pense établir une liste de 1500 cas urgents et 1000 autres cas à régler vite.

 

Que répondez-vous à ceux qui s’étonnent qu’on confie cette mission à un journaliste plutôt qu’à un fonctionnaire du ministère de la culture ou à un historien?

S’il y avait des solutions faciles via les structures existantes, on ne ferait pas appel à moi. Il y a un grand nombre de personnes compétentes mais l’idée consiste à jeter un regard nouveau sur une situation très grave et à tenter de trouver des solutions. Pour ma part, je me consacre à ce problème depuis plusieurs années, bien avant qu’Emmanuel Macron ne devienne président. Je connais la difficile réalité de biens inestimables en train de disparaître dans l’indifférence générale et depuis deux jours que ma mission a été annoncée, j’ai eu la surprise de recevoir des centaines de dossiers via ma page Facebook, souvent accompagnés d’appels à l’aide désespérés.

A une période où l’argent public se fait rare et où les niches fiscales sont contestées, où trouver les moyens financiers de sauver notre patrimoine?

Ce sera peut-être la deuxième phase de mon travail. Il existe des solutions, je compte m’inspirer des National Trusts et National Heritage britanniques. Mais il faut que l’on cesse de regarder les propriétaires de biens historiques comme des gens riches, qui investiraient dans des monuments pour des raisons fiscales. Ce sont bien souvent des passionnés qui vouent leur vie à faire renaître ces lieux. Et quand ils y réussissent, c’est tout leur environnement qui en bénéficie.

Le patrimoine peut être un secteur économique porteur?

Le patrimoine représente aujourd’hui 200 000 emplois. Dans un pays qui accueille 86 millions de touristes par an, le patrimoine est un véritable trésor, une manne providentielle et non délocalisable. On constate que là où un château où une église est rénovée, cela crée très vite un afflux de visiteurs avec une création de richesse pour le café du coin, le guide, les transports. Les enjeux sont très importants car… Lire la suite sur Emmanuel Macron appelle Stéphane Bern à sauver le patrimoine français d’une situation alarmante – Challenges.fr

Commentaires via facebbok
(577 visites sur cette page depuis l'installation du compteur sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Stéphane Bern en mission pour sauver le patrimoine en péril"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
MARTIN Guy
Invité

La notoriété de Stephan Bern permettra certainement des avancées. Mais ne rêvons pas, « il » a dit que ce sera une fonction bénévole, il faudra donc bcp de monde autours de lui, pour agir ..! Avis aux amateurs. Guy

Rabczuk
Invité
On se lamente toujours sur la dégradation du patrimoine qui comme on plaisante souvent sous les ailes protectrices APPARTENANT AU BON VOULOIR des « Monuments hysteriques » au lieu de donner comme actuellement en Italie a ceux qui en feraient usage et qui ont a coeur les vieilles pierres en voulant leur donner une nouvelle vie.Croyez vous que l’ on n’aurai pas voulu en tant qu’artiste investir les lieux d’ une eglise » prieure’ petit château ou un fort pour en faire un lieu de travail’ galerie ouverte au public ou autre activité qui pourrait se greffer-pas de propositions aux artistes de locaux… Read more »
wpDiscuz