A Rouen l’abbatiale Saint-Ouen continue-t-elle de perdre ses pierres ?

Article pouvant être lu en 1 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)
Abbatiale_Saint-Ouen_vue_depuis_la_cathédrale_Notre-Dame_de_Rouen

Abbatiale Saint-Ouen vue depuis la cathédrale Notre-Dame de Rouen, le 16 Mai 2011, par Frédéric BISSON / Wikimedia Commons

Wandrille Potez a posté ce tweet (lire ci-dessous) au sujet de l’état de l’abbatiale Saint-Ouen à Rouen  avec des photos qui m’ont consterné. Rien n’aurait changé depuis 2008 ?

 

Etat d’autant plus consternant en 2017 que le sujet n’est pas nouveau : L’abbatiale a déjà fait l’objet d’un signalement dans ma liste d’églises en danger en 2009 à la suite d’une enquête réalisée sur le patrimoine rouennais par L’hebdomadaire Le Point en 2008:

«Pelouse interdite. Attention chute de pierres. » Ce panneau d’avertissement fiché sur le parvis de la splendide abbatiale gothique Saint-Ouen résume le drame qui touche les trésors architecturaux de Rouen. Témoins des périodes glorieuses que la cité normande a connues tout au long de l’Histoire, ses monuments se délabrent, lentement mais sûrement. (Source Lepoint.fr 19 juin 2008)

Interview de Régis Martin, architecte des monuments historiques à l’abbatiale Saint-Ouen (Rouen) à propos de la restauration de la Tour Couronnée en 2009 :

J’ai également noté que l’abbatiale n’est pas fermée au public, puisqu’un festival s’y est tenu cet été. Alors s’agit-il de vieilles pierres tombées en 2008 ? Si oui pourquoi n’auraient-elles pas été enlevées ? Le panneau « Attention ! chute de pierres « , n’est-il maintenu que par principe de précaution ?

Si des internautes ont des réponses à ces questions, merci de les partager.

Commentaires via facebbok
(171 visites sur cette page depuis l'installation du compteur sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz